www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Direction : l’enquête du SNUipp-FSU Le SNUipp-FSU lance une consultation des directeurs et directrices et de l’ensemble des personnels des écoles sur ces annonces.
Un groupe de travail conclusif s’est déroulé ce lundi 7 décembre entre le ministère et les organisations syndicales, au sujet des décharges de direction et de la revalorisation de l’ISS.
JPEG - 12.3 ko

👉🏼 Remplir l’enquête du SNUipp-FSU

Décharges de direction

Le ministère a retenu une répartition des 600 ETP. 38 % des écoles vont bénéficier d’une légère amélioration de leur décharge mais 62% des écoles sur les 44 262 sont de fait, écartées de ces mesures.

- 2 jours annuels supplémentaires pour les écoles de 1, 2 et 3 classes.

- alignement des écoles élémentaires de 9 classes sur les écoles maternelles de même taille soit une demi- décharge.

- un quart de décharge supplémentaire pour les écoles élémentaires de 13 classes, soit 75% (contre 100% pour les écoles maternelles de même taille)

Revalorisation

Le Ministère a entendu l’exigence des organisations syndicales pour que le versement de la prime de 450 € annuelle soit à destination de toutes les directions d’école. La décision de mensualisation ou de versement unique reste pour l’heure à l’arbitrage du ministre. Mais avec le choix d’une prime de 450 euros, on ne peut que constater l’insuffisance de la revalorisation. Bien loin d’une véritable majoration de la bonification indiciaire actuelle que réclame le syndicat.

Le SNUipp-FSU sera reçu en audience par le ministère mardi 15 décembre. Afin de porter la parole des directeurs et directrices, il lance une consultation flash sur les annonces ministérielles... À remplir et à partager.

Le SNUipp-FSU rappelle que les directeurs et directrices voudraient pouvoir se concentrer sur le cœur de leur fonction : l’animation de l’équipe, le suivi des élèves, le lien aux familles... Pour cela, il est nécessaire d’augmenter le temps de décharge pour toutes les écoles, en ne laissant aucune école sans décharge minimale hebdomadaire. Il est plus que jamais nécessaire de fournir aux écoles une aide administrative et au fonctionnement pérenne, de supprimer les tâches inutiles, d’abonder la formation et enfin d’avancer sérieusement vers une meilleure rémunération pour toutes et toutes quelle que soit la configuration de l’école.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales