www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Garde d’enfants Malgré nos sollicitations, nous n’avons pas été destinataires d’une circulaire ou d’une information précisant les nouvelles modalités exactes mises en œuvre au sein du MEN.

La sortie du confinement avait nécessité beaucoup d’interventions pour faire valoir pour les enseignants les mêmes droits que l’ensemble des salarié.es.

Le ministère avait indiqué que le choix des familles qui ne souhaitaient pas scolariser leur enfant alors même que la classe de ce dernier a ouvert sont regardés comme sans solution de garde dès lors que le retour à l’école se fait sur la base du volontariat. Ceci valait aussi pour les enseignant.es mais n’était valable que jusqu’au 1er juin.

Malgré nos sollicitations, nous n’avons pas été destinataires d’une circulaire ou d’une information précisant les nouvelles modalités exactes mises en œuvre au sein du MEN.

La FàQ du ministère mise à jour le 14 mai indique encore que si le travail à distance n’est pas possible (comme solution de garde) compte tenu des fonctions exercées ou de circonstances particulières, il est possible de solliciter une autorisation spéciale d’absence (ASA). Cette autorisation est accordée à raison d’un responsable légal par fratrie sous réserve de justifier de l’absence de solution de garde.

C’est la DGAFP qui précise qu’à compter du 2 juin, l’attribution d’ASA pour gardes d’enfant serait toujours possible en cas d’impossibilité de télétravail, mais conditionnée à la présentation d’une attestation indiquant que l’enfant (ou les enfants) ne sont pas accueillis par l’école ou l’établissement de scolarisation.

Dans sa présentation, il s’agit là du pendant de la fin de la prise en charge intégrale du chômage partiel par les budgets publics pour les salarié-es du privé.

En l’état et selon la DGAFP et le secrétariat d’Etat charge de la Fonction Publique, le fait de ne pas vouloir scolariser son enfant n’est plus un motif d’ASA.

Nous continuons d’intervenir auprès du ministère pour avoir les réponses nécessaires.

Dans l’académie de Reims, la rectrice a renouvelé, lors d’une visio le 27 mai, aux cadres (DASEN, IEN, chefs d’étab.), la consigne d’autorisation de télétravail/ASA concernant les personnes vulnérables ou vivant avec une personne vulnérable ainsi que pour les empêchements relatifs à la garde d’enfant.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales