www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Carte scolaire / C.T.S.D 

CTSD 26 mai 2020 "Stratégie de déconfinement" Compte rendu

Ordre du jour :

Pour information

- Stratégie de déconfinement

- Questions diverses

Compte rendu

Le directeur académique réagit à certaines critiques sur la gestion et la réception tardive du matériel nécessaire au protocole sanitaire (les lingettes n’étant pas encore distribuées) en mettant en avant l’activité et l’implication de la DSDEN : « Samedi matin soir nuit » (pour la livraison : masque, gels). La FSU reprend les mêmes termes que le directeur académique : les équipes se sont mobilisées matin midi et soir et les week-ends pour la mise en place du protocole sanitaire et le travail à distance. L’inspecteur d’académie adjoint nous rejoint sur cet investissement phénoménal des équipes.

A propos de notre demande de report pour une rentrée dans les meilleures conditions, l’administration estime que le temps a été laissé pour la mise en œuvre : la FSU rétorque qu’heureusement que des grosses villes comme Charleville ou Sedan ont repoussé à début juin car du matériel arrive seulement cette semaine, et la mise en place a demandé et demande encore du temps.

A propos de la continuité pédagogique et de son organisation : Le DASEN évoque les tablettes, « docaposte » et la mobilisation de l’administration pour les familles concernées.

La FSU rétorque un nouveau que les personnels qu’elle représente se sont mobilisés sans compter pour les élèves « déconnectés ». Les directeurs et leurs adjoints ont réussi à récupérer des dizaines d’élèves en communiquant avec les parents et les travailleurs sociaux pendant le confinement. (Le matériel informatique distribué, ne concernait que les établissements de la Cité Éducative Ronde Couture essentiellement en REP+ et les REP) Suite à nos multiples interventions, le directeur académique a souhaité préciser que son propos sur la mobilisation de l’administration ne visait pas à occulter celui des enseignants qu’il salue par un « Grand merci » (transmis aux intéressé.e.s ;) )

Point quantitatif au 26 mai :

- L’état des lieux des « non répondants » est à réévaluer, de 4% mais sans tenir compte de statistiques récentes, le taux de 20 % en lycée professionnel est plus que probable.

La FSU fait remarquer que le directeur académique emploie les bons termes. Et, en effet, certains élèves ne suivent guère à distance pour d’autres raisons ou sont déconnectés car ils n’ont pas un accès aux outils informatiques. Elle invite Monsieur le Directeur Académique à rectifier les propos de Monsieur le Ministre sur les ondes s’il le croise car M. Blanquer entretient la confusion en employant le terme « élèves décrocheurs » pour les seuls élèves non répondants.

Le 11 mai : 98 écoles du département étaient ouvertes pour 1300 élèves.

Le 18 mai : 100 écoles pour 1950 élèves.

Le 25 mai : 109 écoles pour 2355 élèves.

Comme il n’y a pas eu de remontées négatives à la DSDEN, alors c’est que "tout ce passe bien".

Des négociations sont encore en cours entre la DSDEN et des mairies de 5-6 communes pour la réouverture de 14 écoles, le DASEN n’a pas souhaité nous communiquer les noms des ces communes… Les échanges semblent être compliqué pour deux ou trois situations (surtout pour la reprise des maternelles).

D’ores et déjà nous savons les échanges houleux avec la commune de Revin. La FSU insiste sur cette ville importante car des sons de cloche sont différents selon les sources mairie, directeur, ou adjoints… Nous continuons à suivre l’évolution.

Il semblerait également que le renouvellement de conseils municipaux permet de rouvrir des écoles, des élus réclament l’ouverture des collèges quelle que soit la couleur de la carte à venir.

Cas confirmé ou suspect de COVID 19  :

3 cas suspects confirmés dans des écoles du département (enseignant et élèves ont été mis en quarantaine).

Pour les autres suspicions dans les écoles, le doute a été levé après test. Un protocole avec l’ARS est mis en place avec des procédures en cas de suspicions et cas avérés (test/quarantaine/accompagnement avec l’ARS et sa brigade qui recherche les personnes contactes)

Point qualitatif :

Selon la DSDEN.

La priorité est de raccrocher les élèves les plus fragiles et d’accueil les élèves les plus éloignés ou à besoins éducatifs particuliers.

Cette rentrée est nécessaire pour consolider les gestes et apprentissage en prévision de la rentrée de septembre et ce mois de classe permettra de redonner du lien avec l’école, remettre en route les élèves en reprenant les codes de l’école et les clefs des apprentissages...

A propos du bulletin scolaire, il nous a bien été rappelé qu’il ne doit y apparaître ni évaluation ni appréciations. Par contre les compétences peuvent ou doivent apparaître mais en non évaluées pour laisser une trace de ce qui a été abordé.

L’inspection insiste sur le fait qu’il n’est pas question d’évaluer des notions vues pendant le confinement.

A propos du 2S2C (Sport, Santé, Culture et Civisme) :

Le 2S2C est une solution pour le DASEN car les collectivités sont appelées à l’aide pour pouvoir respecter le maximum de 15 élèves par classe si l’affluence d’élèves est grande. Pour information à ce jour 13 % d’entre elles ont répondus.

La FSU rebondit sur cette situation car elle peut, elle va créer des inégalités (en fonction de la commune, les activités seront différentes et plus ou moins riches) et nous craignons que le ministre pérennise ce système ainsi ces apprentissages qui échapperont aux enseignants au profit d’employés des communes. Et que les professeurs ne seront en charge que des matières dites fondamentales.

Le pilotage pédagogique est à la charge des IEN et directeur.ice.s (après avis de son conseil des maîtres).

Nous redisons que la FSU est contre l’externalisation des arts plastiques, musique et EPS du champs de l’éducation nationales qui renforcerait les inégalités déjà fortement présentes !

Le directeur académique assure que cette situation reste provisoire.

La FSU rétorque qu’elle n’a pas une lecture si confiante.

La FSU demande pourquoi un gymnase non accessible aux enseignants le serait pour des animateurs de la commune ? (Exemple de la ville de Bordeaux.)

Le DASEN indique le même protocole sanitaire sera appliqué à tous !

La FSU dénonce également l’injonction d’enseignement mixte présentiel et distanciel. Le DASEN souhaite que la construction de cette coexistence soit organisée en équipe. Il ne faut pas le prendre pour acquis, ce n’est pas gravé dans le marbre.

Point sur la garde d’enfants :

Il n’y a que 18 enseignants sur 1752 qui ont fait valoir la garde d’enfant. Le DASEN attend le discours du ministre et les instructions du ministère pour l’après 2 juin...

La DSDEN ne se projette pas encore sur la rentrée de septembre, pour l’instant elle prépare celle du 2 juin uniquement !

La FSU a souhaité faire une focale sur la situation des enfants accueillis par l’aide sociale à l’enfance, l’IEN ASH a indiqué que les foyers d’hébergement ne sont pas des lieux d’enseignement que ce public est prioritaire pour revenir à l’école. Certains des élèves de ces foyers peuvent ne pas respecter des gestes barrières, le DASEN dit réfléchir avec le conseil départemental pour leurs gestions au cas par cas. Néanmoins madame l’IEN ASH laisse à disposition des idées de prises en charge des élèves à besoin particulier...

Faut-il rappeler que les éducateurs ont dû faire appel aux enseignants pour la prise en charge de l’école à distance dans leurs foyers car ils ne sont pas assez nombreux pour un bon suivi des enfants !

A propos des AESH :

Un plan de reprise a été mis en œuvre, même protocole, même gestes barrières même si la distanciation pourra être moindre en fonction du handicap de l’élève, ils/elles peuvent prendre en charge d’autres élèves que les leurs (avec reconnaissance MDPH) pour pallier au manque des personnels qui ne pourraient reprendre (personnes vulnérables, ou en garde d’enfant). Un document d’aide à la prise en charge d’élèves handicapé en fonction du handicap leur a été fourni.

A propos des validations des stagiaires :

Le DASEN attend la validation de son calendrier par la Rectrice. (Il y aura toujours une inspection obligatoire lorsque le licenciement est envisagé et pour la titularisation ce seront semble-t-il les mêmes modalités.)

Le 3 juillet tout sera bouclé !

Pour les prochain PEFS :

Les berceaux seront les mêmes. Nous ne connaissons pas encore leur nombre, la DSDEN attend les examens qui se dérouleront entre le 17 et le 27 juin pour avoir le nombre et la liste définitive des stagiaires.

Questions diverses pour le CTSD du mardi 26 mai 2020

Pour le premier degré :

• Un point d’information sur un bilan qualitatif et quantitatif des rentrées des 11, 18 et 25 mai,

• Un point d’information sur la rentrée du 2 juin : conditions sanitaires, pédagogiques et professionnelles telles que la prise en compte des difficultés des personnels...,

• Un point d’information sur le suivi des PEFS et leur titularisation,

• Un point d’information sur le nombre de PEFS 2020-2021, les modalités d’accueil et de prise de fonction,

• Un point d’information concernant les conventions Education Nationale – collectivités « Sport, santé, culture, civisme » (2S2C) et délégation de l’éducation physique et sportive, l’éducation à la santé, l’éducation artistique et culturelle, l’éducation à la citoyenneté,

Pour le second degré :

• Un point d’information sur les protocoles sanitaires : quelle procédure de rédaction, de présentation aux personnels puis au Conseil d’administration et quelle validation ?

• Un point d’information sur les protocoles pédagogiques : quelle procédure de rédaction, de présentation aux personnels puis au Conseil d’administration et quelle validation ? Quelles incidences sur le travail des personnels (sur leur temps et leur ventilation de service, leur emploi du temps,…),

• Un point sur l’éventuelle réouverture des établissements le 2 juin : quels niveaux de classes dans les collèges et les lycées ? Pourquoi la préconisation d’une semaine de prérentrée pour les personnels, qui reporterait la rentrée effective des élèves au 9 juin ?

• Quels scénarii pour la rentrée de septembre en termes pédagogiques, organisationnels, budgétaires,… ?

• Un point d’information sur les élèves « non répondants »,

• Un point d’information sur les nouvelles modalités de « passation » des examens,

• CIO : quelles modalités de fonctionnement, quelles mesures sanitaires, quelles conditions de travail,… ? + un point d’information sur le CIO de Sedan

Pour les premier et second degrés :

• Un point d’information sur les conditions de travail des AESH,

• Un point d’information sur le suivi des personnels relativement au Covid-19,

• Un point d’information sur un nécessaire plan de prévention en lien avec le CHSCTD pour la rentrée de septembre.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales