www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Le grand manège ardennais redémarre ! (Volontariat des enseignant.e.s...) Ailleurs aussi...
Le SNUipp-FSU rappelle le volontariat des enseignants pour le présentiel (garde d’enfant ou d’ascendant, fragilité, anxiété…) exprimé par le Directeur Académique le 29 avril ! Il réaffirme que la rentrée des élèves ne peut se tenir dans des délais si contraints.

Les visioconférences se sont enchaînées dans les circonscriptions entre les IEN et les directeurs.

Les différences d’interprétation aussi.

Extraits.

Déjà plusieurs collectivités font part de leur volonté voire de leur décision de ne pas rouvrir les écoles le 11 mai.

Merci de bien vouloir nous faire parvenir vos informations par mail à snu08@snuipp.fr

Pour info : Nouvelle visioconférence DSDEN lundi 4 mai 2020 à 10 h 00.

La gestion au cas par cas, c’est exactement ce qui est en train d’être installé et les équipes sont en 1ère ligne pour gérer les difficultés avec les municipalités.

Dans notre département, malgré une tentative de cadrage par le DASEN, chaque circonscription est repartie pour faire sa popotte dans son coin.

La perplexité et l’inquiétude des collègues sont grandes.

La cacophonie est repartie de plus belle à l’instar de celle à l’entrée dans la crise.

On peut constater les mêmes problèmes dans d’autres départements.

Que la Rectrice ne confirmerait pas publiquement l’emploi du terme "volontariat" n’a rien d’étonnant, mais il faut comprendre que le terme de "fragilité" recouvre bien l’idée.

Les conditions sanitaires seront très difficiles voire impossibles à tenir.

Une clé de compréhension possible : il y a un double enjeu d’afficher le maintien des objectifs du ministre tout en évitant d’exposer une masse d’élèves et d’enseignants.

Il reste que la profession est une nouvelle fois plongée dans une grande insécurité administrative.

Exemples contradictoires au niveau départemental

Un IEN dit qu’il est plutôt "urgent d’attendre" car les consignes se succèdent et se contredisent.

Un laisse une grande souplesse d’organisation à l’équipe, tandis qu’un autre non.

Injonctions contradictoires autour de la "double mission", avec le principe : les enseignants maintenus à domicile s’occupent des élèves restés à domicile, les enseignants à l’école s’occupent des élèves à l’école, mais c’est encore très confus en termes opérationnels. Comment va se faire l’adéquation ?

Un autre : il faut que chacun "assure le présentiel ET le télétravail pour les enfants qui ne viennent pas."

Fragilité ?

Un IEN dit aux directeurs de gérer dans le dialogue le recensement des enseignants et de ceux qui font état de fragilité(s).

Un autre dit que tout le monde doit être présent le 11, sauf raison médicale (et certificat).

Presque partout, on demande aux collègues de se positionner sur une organisation à la reprise sans que le protocole (inapplicable dans beaucoup d’endroits) leur soit parvenu.

"Notre IEN "ne l’entend pas forcément comme nous et exige un certificat médical si nous ne sommes pas volontaires"".

Un autre : "Nous sommes plusieurs collègues à vouloir continuer le télé enseignement. Il a été mentionné au cours de cette visioconférence que dans ce cas, nous devions faire valoir notre droit de retrait."*

Un autre : "L’IEN ne parle pas du volontariat car nous sommes fonctionnaires. Mais elle indique que directeur doit prend en compte les souhaits des collègues. ... L’IEN indique que les enseignants considérés comme fragiles restent chez eux et assurent le télétravail. Pas de demande d’autorisation d’absence : l’anxiété n’est pas mesurée par un médecin. Ils s’inscrivent dans l’organisation : la classe n’est plus de mise. L’IEN nous soutiendra dans nos choix."

Réflexions de collègues

"Je ne comprends non plus le calendrier donné dans le courrier de Monsieur de Directeur académique. Celui-ci n’est pas cohérent dans la mesure où on nous demande un recensement des familles avant le 6 mai, une réflexion en équipe les 11 et 12 mai sur l’organisation des groupes alors que le "Plan de reprise" doit être communiqué aux familles le 7 mai ??? tout en attendant l’avis national du 7 mai ?"

* Lire :

- COVID-19 : QUID DE LA RESPONSABILITE DES ENSEIGNANTS A COMPTER DU 11 MAI 2020 ?

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales