www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

"Défis dans le cadre de la Nation apprenante" : Une belle initiative ? "Continuité pédagogique" coûte que coûte !

Nous avons reçu ce message de l’IEN-A :

"Défis dans le cadre de la Nation apprenante"

"Madame, Monsieur,

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse Jean-Michel Blanquer, en partenariat avec les acteurs de l’audiovisuel public, a lancé mercredi 18 mars l’opération "Nation apprenante".

L’académie de Reims s’engage dans cette démarche en diffusant à destination des parents des contenus sur le réseau social Facebook.

Chaque jour, du lundi au vendredi, un défi sera proposé sur la page Facebook de l’académie de Reims (https://www.facebook.com/academie.reims/).

Dans un premier temps, ce défi concernera quatre niveaux différents :

- Maternelle
- CP
- CE1-CE2
- CM1-CM2-6e

Les familles auront 72 heures pour poster leur réponse au défi ainsi que leur production. Ils pourront aussi transmettre leur production à leurs enseignant·es.

Au-delà de l’aspect ludique de ce défi, il s’agit de maintenir un lien de proximité entre l’école et les familles au travers de contenus simples, éducatifs et variés que parents et enfants peuvent partager. Cela permet également de proposer à la communauté éducative de nouveaux supports, de nouveaux objets de travail qui peuvent être réutilisés avec les élèves selon leur niveau.

Je vous invite à diffuser largement cette information afin que les familles puissent accéder si elles le souhaitent à ces propositions, complémentaires de la continuité pédagogique établie par l’enseignant·e de la classe."

Réponse/Réaction d’une collègue

"Une « petite » remarque concernant ce concours Facebook. Est-ce que je suis la seule à trouver ça un peu déplacé de proposer quelque chose aux familles sans notre accord ?

En temps normal, tous les projets nous sont transmis puis nous choisissons de les faire ou pas. Je sais que ce projet n’est en rien obligatoire et que les enseignants ne sont pas obligés de corriger.

Mais :

- Premièrement, le fait qu’il soit sur Facebook, un réseau social interdit aux moins de 13 ans, m’interpelle : il faudra que ce soit les parents qui postent le travail de leurs enfants... Ou alors on incite carrément les enfants à utiliser Facebook, ce qui est inconcevable.

- Deuxièmement, on nous dit de faire attention au travail que l’on donne pour ne pas surcharger les parents et, bingo : là, c’est vraiment le parent qui gère le truc !

Alors, je me dis, soit la personne qui a lancé ce projet est nostalgique de la classe et du coup, je veux bien lui donner toute ma classe à préparer et envoyer aux parents (humour)...

Ou alors, ça partait d’une bonne intention, la continuité pédagogique entre famille et école, mais attention : cela doit passer par l’école et avec l’accord du conseil de maîtres.

Encore une fois, si je me retrouve dans ma classe et que quelqu’un donne un projet aux parents de mes élèves sans que j’en sois informée, je trouverais la pilule difficile à avaler. Et là, c’est le cas.

Pour moi, le problème vient de plus haut, [la DSDEN], ou peut-être même plus encore haut. Mais peu importe, si le confinement doit encore durer, et il durera, je ne souhaite plus être bypassée."

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales