www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Carte scolaire / C.T.S.D 

CDEN du 3 décembre 2019 Vous n’avez pas bien senti le mépris de l’administration ? Lisez le compte rendu.

Ordre du jour :

- Bilan de rentrée dans les 1er et 2nd degré du département

Déclaration préalable

PDF - 106.8 ko
Déclaration préalable CDEN 3 décembre 2019

Compte rendu

Après lecture des déclarations préalables, le DASEN démarre le déroulement de son exposé appuyé sur un diaporama.

Après quelques diapositives, nous demandons la parole pour réagir. Elle nous est refusée et le préfet et le DASEN nous répondent que nous pourrons intervenir à la fin.

A la fin de la partie concernant le 1er degré : idem.

Le DASEN déroule ainsi sa présentation pendant 51 diapositives ( !) sur les différents indicateurs - effectifs 1er degré, mesures, balance, CP-CE1 "dédoublés", postes, E/C, stages de réussite CM1-CM2, écoles ouvertes, effectifs 2nd degré, SEGPA (enfin !), personnels, sections spéciales, nouveautés, résultats aux examens, orientations, décrochage, stages de réussite 3e, devoirs faits, projets artistiques globalisés, réseau ECLATS, cité éducative, école inclusive : scolarisation en ULIS, en IME, classes externalisées, équipe mobile d’appui médico-social, AESH, cellule d’écoute, SNU , sans permettre un seul commentaire.

Il convient en effet de ne pas couper cette présentation du "tout va pour le mieux - ou presque - dans le meilleur des mondes de l’éducation nationale ardennaise".

Quand nous pouvons enfin avoir la parole, nous procédons à une critique de cette façon de faire - façon rouleau compresseur - et nous revenons sur plusieurs points afin d’apporter un éclairage différent et des informations qui n’apparaissent pas derrière le beau Power Point de l’administration.

Le DASEN réagit vivement et nous reproche violemment notre ton.

Nous avons en effet rappelé au CDEN que les postes évoqués par le DASEN comme supprimés car non pourvus - son argument - sont principalement des postes de RASED (maître G) qui n’ont pas été pourvus en raison de l’absence de départs en formation spécialisée ces dernières années, que cette politique est à l’origine de grandes difficultés de nos collègues en raison de la non prise en charge des élèves qui deviennent hautement perturbateurs, que la FSU ayant réclamé à maintes reprises la création d’un GT CHS-CT sur cette thématique, a fini par l’obtenir, qu’un protocole a été réalisé et que la DSDEN en suspend l’application en attendant les consignes de la rectrice sur le plan de lutte contre les violences. Cela ne fait qu’au moins 4 ans que nous essayons de faire avancer l’administration sur ce sujet !

Nous avons en effet rappelé au CDEN que l’implantation des CP-CE1 "dédoublés" s’est fait en très grande partie à moyens constants dans les écoles et que cette mesure est à l’origine d’une augmentation des effectifs en amont, en maternelle et en aval, en CE2-CM1-CM2.

Nous avons en effet déploré le recrutement de deux collègues sur la liste complémentaire PE non pas en tant que fonctionnaires stagiaires mais en tant que contractuels.

Enfin, nous avons en effet signifié que parmi les nombreuses vignettes, il en manquait une : celle qui fait état de la projection de l’objectif d’inclusion de 50 % des élèves d’IME en classe ordinaire à la fin de l’année scolaire 2019-2020 (et 80 % fin 2021-2023), des besoins conséquents, notamment en personnels AESH. Le DASEN nous promet que l’étude va en être faite. Juin 2020, ce n’est que dans six mois !

Cacophonie au sein de l’Éducation Nationale ardennaise sur ces objectifs. Alors que l’IEN en charge de l’ASH les présente dans les réunions sur les PIAL à travers le département (lire : Ecole inclusive : l’administration lève le voile sur ses objectifs.), interrogé, le DASEN ne les a pas confirmés. On croirait entendre les membres du gouvernement sur la réforme des retraites !

Alors qu’au CTSD du 13 novembre, la DSDEN annonçait que 100 élèves restaient non accompagnés (depuis la rentrée), seuls 42 ne l’étaient plus, et cela sans recrutement d’AESH supplémentaires (1,5 restait à recruter au 13/11 sans compter la dernière enveloppe de 10 emplois arrivée dernièrement).

Une 3e UPE2A a été implantée au collège Jean de La Fontaine.

La FCPE est intervenue pour commenter la dernière étude PISA, pour demander des informations sur le SMA pour le 5 décembre et pour déplorer que, concernant la cité éducative, elle n’a pas été conviée à une concertation alors que 20 des 33 fiches concernent les relations avec les parents.

Le conseil départemental n’a pas souhaité commenter plus au-delà du contenu du communiqué de presse publié en octobre sur la reforme de la carte des collèges ardennais (https://www.cd08.fr/actualites/reseau-des-colleges-ardennais-communique-du-conseil-departemental ?fbclid=IwAR3af-bJMbsB-hb2folG4SJe2UMQNv8nXxOuVz8lIFoB7Z0jnk38rppNzG4).

Questions diverses pour le CDEN du mardi 3 décembre 2019

Pour le premier degré :

• un point sur la balance départementale détaillée des mesures de carte scolaire à la rentrée,

Elle ne figurait pas dans le diaporama du CTSD du 13 novembre sur le même ordre du jour !

• un point sur la situation en personnels du département,

Elle ne figurait pas dans le diaporama du CTSD du 13 novembre sur le même ordre du jour !

• un point sur les contrats AE(-SH) : nombre, évolution, renouvellements, besoins détaillés école par école, les besoins pour atteindre l’objectif affiché de 50 % d’inclusion des élèves d’établissements spécialisés pour la rentrée 2020,

Etude promise. Cf. supra.

• un point sur les missions de direction, le cadre réglementaire des réunions de circonscription, leur défraiement, le "devoir de réserve",...

L’IEN-A a procédé à une rapide synthèse de la synthèse des réunions de circonscription des directeurs suite au mouvement sur la surcharge de travail. Ceux-ci demandent à pouvoir se concerter d’avantage, évoquent les difficultés inhérentes à leur double métier...

Un GT départemental devrait être réuni le mardi 17 décembre 2019.

Nous avons rappelé que bien que nous ayons obtenu le paiement des frais de transport, ces réunions sont beaucoup plus nombreuses que les 3 prétendument prévues annuellement et que si nos collègues directeurs souhaitent échanger, ce n’est pas sur leur temps personnel ou de loisir mais sur leur temps de travail.

Nous avons également dénoncé les trop nombreux rappels abusifs de la hiérarchie au prétendu "devoir de réserve" des directeurs.

• un point sur l’affectation des remplaçants dans les écoles de rattachement : les évolutions,

Aucune communication.

• un point sur les services civiques : nombre, évolution,...

Cette année, sur 162 possibilités budgétaires, 84 recrutements ont été effectués et deux démissions sont intervenues.

• un point sur les sorties scolaires : réglementation, consignes, encadrement...

La DSDEN a transmis la dernière version de la circulaire départementale avec "l’assouplissement" concernant le taux d’encadrement.

• un point sur les risques relatifs à l’amiante dans les écoles : recensement, mesures,...

Le DASEN a annoncé que, lors du CHS-CT réuni juste avant, il avait annoncé l’envoi d’un courrier aux maires du département pour leur demander de bien vouloir mettre à jour les DTA (diagnostic technique amiante). Nous avons rappelé qu’après de nombreux atermoiements, la DSDEN avait autorisé la création d’un GT CHS-CT sur ce sujet sans que celui-ci ne puisse finalement être réuni ni travailler. Nous avons rappelé que le ministère a procédé à une enquête directe auprès des directeurs d’école, il y a deux ans environ, et que le précédent DASEN nous avait finalement informés que 75 % des DTA étaient remontés au ministère. Nous avons déploré que ces informations ne soient pas partagées.

Pour le second degré :

• un point sur la mise en œuvre des 15 nouveaux PIAL : bilan de l’expérimentation de l’an dernier, évolution du statut et des missions des AESH, formation des enseignants,…

Seul la liste des PIAL a été communiquée.

• un point sur le climat scolaire en cette rentrée : premier état des lieux (remontée des « faits établissement », conseils de discipline, situation particulière du sedanais,…), mise en œuvre du Plan de lutte contre les violences scolaires,

• un point sur l’éducation prioritaire : bilan de la carte 2015-2019 ? Suite au rapport Azéma-Mathiot, quel devenir ? Sur quels critères « l’indice d’affectation des moyens » sera-t-il défini ? La "cité éducative" du quartier de la Ronde-Couture sera-t-elle labellisée REP+ ? Quelle sera sa mise en œuvre ?

Le ministre aurait confirmé aux DASEN en réunion au ministère qu’il ne s’agissait que d’un rapport.

• un point sur la carte départementale des CIO : quel devenir de celui de Sedan, appelé à devenir une « permanence » ? Quels impacts sur les services rendus au public ainsi que sur les personnels ?

Le CIO de Sedan sera fermé à la rentrée 2020. Les personnels seront répartis dans les autres CIO du département. Une permanence sera peut-être assurée. "La couverture devrait être identique." selon la DSDEN.

A l’attention de Monsieur le Président du Conseil départemental et de Monsieur le Directeur académique :

• un point sur la concertation relative au « Plan collège » : présentation des diagnostics établis par le Conseil départemental, comptes rendus des réunions de territoires suite aux hypothèses d’évolution présentées, calendrier, critères retenus pour l’élaboration du projet, enjeux pédagogiques et enjeux financiers,…

Cf. CR supra.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales