www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Actualités 

Suppressions de postes : la cuisine du chef Un comité technique ministériel s’est réuni hier, mercredi 4 janvier, pour présenter les conditions de préparation de la rentrée 2012. Quelques précisions sur les suppressions de postes y ont été apportées. Le SNUipp-FSU quant à lui appelle à la mobilisation.

mercredi 4 janvier se tenait un comité technique ministériel destiné notamment à préciser aux représentants des enseignants les conditions dans lesquelles se prépare la prochaine rentrée scolaire. Des conditions déjà largement connues, et que le SNUipp-FSU, dans une déclaration à l’ouverture de la réunion a qualifié de « dévastatrices sur le terrain, pour les élèves et leurs enseignants. » Car « si l’engagement de Nicolas Sarkozy de maintenir le même nombre de classes à la rentrée prochaine est tenu, une purge se prépare sur tous les postes hors la classe. » a rappelé la représentante de l’organisation syndicale. Alors quels choix opérer cette fois-ci, quand l’an dernier, les moyens dédiés à la prise en charge des élèves à besoins particuliers avaient déjà payé un lourd tribut, tout comme ceux affectés au remplacement et à la formation des personnels ? l’objet de la réunion était bien là : décliner quels leviers seraient privilégiés pour atteindre les objectifs du ministre en matière de suppression de postes.

Les RASED à nouveau en première ligne

Dans sa déclaration, le SNUipp s’inquiétait de « l’attaque en règle contre l’aide spécialisée aux élèves en difficulté » et redoutait la disparition de 2000 postes de RASED. Les représentants du ministère n’ont pas démenti et, si les postes de psychologues ne devraient pas être touchés, les maîtres E et G seront bien, quant à eux, à nouveau au cœur de la cible. Il devrait en aller de même pour les postes d’intervenants et d’assistants en langues, le ministère considérant que les enseignants des écoles sont maintenant suffisamment nombreux à disposer des qualifications nécessaires à ces enseignements...Deux (très) légères éclaircies dans un ciel qui reste bien sombre : d’après le ministère, les 600 suppressions liées aux moyens alloués au recrutement des étudiants en Master 2 ne devraient pas affecter la formation des stagiaires. Par ailleurs, l’addition devrait être finalement moins lourde pour l’académie de Créteil, la croissance des effectifs y ayant été mal évaluée.

De nouvelles étapes de mobilisation

Si Luc Chatel persiste à placer son bilan éducatif sous le signe de la personnalisation et du “sur-mesure” pédagogique, la réalité est toute autre et la rentrée prochaine s’annonce sous de bien mauvais auspices. « Dans les écoles, ce sont d’abord les élèves les plus fragiles qui paient le prix fort de cette politique absurde » s’est insurgé le SNUipp. C’est pourquoi il appelle d’ores et déjà « les enseignants des écoles à se mobiliser massivement aux côtés des parents, pour s’opposer aux fermetures de postes qui seront annoncées lors des opérations de carte scolaire début 2012. »

Lire également : La déclaration du SNUipp-FSU au CTM du 4 janvier 2012 au sujet de la répartition académique des moyens pour la rentrée 2012.

 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales