www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Rapport de l’OCDE : un plan de rattrapage est indispensable

« Regards sur l’éducation 2011 » publié ce jour, par l’OCDE, livre un miroir cruel des spécificités de notre système éducatif : dépense d’éducation pour l’école primaire inférieure de 14% à la moyenne de l’OCDE, dépense par élève ayant augmenté 5 fois moins que dans l’OCDE entre 2000 et 2008, part de PIB consacré à l’éducation en baisse de 0,3% entre 2000 et 2008, salaires des enseignants très inférieurs à ceux de nos voisins. Après les évaluations PISA rendues publiques l’an dernier, le tableau de notre système éducatif dresse un constat sans appel. Il est surtout à des années lumière du satisfécit ministériel clamé sur toutes les ondes. Non seulement, l’école est victime d’un sous-investissement, mais en plus, elle est « championne » des inégalités laissant pour compte les élèves issus des milieux défavorisés.

Pour lutter contre l’échec scolaire et les sorties sans qualification, il est urgent de changer la donne. La réussite scolaire de tous les élèves impose un nouveau projet éducatif qui concilie quantité et qualité. Il faut investir dans la transformation de l’école. La maternelle, le travail en équipe, le « plus de maîtres que de classes » dans les écoles qui concentrent les difficultés scolaires, la formation en constituent les clefs majeures. Les enseignants sont les acteurs du changement. Donnons-leur la main ! Ils ont besoin d’être soutenus, mieux formés et mieux rémunérés. C’est à ce prix que notre système éducatif pourra devenir plus juste et plus efficace.

Le SNUipp-FSU demande un plan de rattrapage pour l’Ecole et pour les enseignants. C’est ce qu’il portera lors de la grève unitaire du 27 septembre. 

Paris, le 13 septembre 2011

NOTE DE PRESSE

OCDE :« Regards sur l’éducation 2011 »

Le 13 septembre 2011, l’OCDE publie « Regards sur l’éducation 2011 ».

Synthèse concernant l’Ecole primaire en France

• Le taux de scolarisation des jeunes de 15 à 19 ans a augmenté de plus de 9 points entre 1995 ET 2009 dans les pays de l’OCDE et a chuté en France de 5%. Le taux de scolarisation des 20-29 ans est resté stable à 19%, alors que dans l’ensemble des pays de l’OCDE il a augmenté de plus de 8 points pour atteindre 26%.

• La dépense d’éducation concernant l’école primaire est inférieure de 14% à la moyenne de l’OCDE : elle est de 6 267 USD par élève de primaire quand la moyenne de l’OCDE est de 7 153 USD. Entre 2000 et 2008, les dépenses par élève ont augmenté dans l’OCDE, en moyenne, de 34% alors qu’en France elles n’ont augmenté que de 7%.

• En France, la part du PIB consacrée à l’éducation a diminué de 0,3% entre 2000 et 2008 ; alors que cette part a partout progressé au moins au même rythme que le PIB. Entre 1995 et 2009, la part de l’éducation dans les budgets publics est passée en moyenne de 11,8% à 12,9% : elle est passée en France de 11,5% à 10,6%.

• Les salaires des enseignants sont, en France, très inférieurs à la moyenne de l’OCDE, quel que soit le niveau d’enseignement. Le salaire statutaire (qui n’inclut pas les primes et les heures supplémentaires) des enseignants du primaire ayant au moins 15 ans d’expérience est en moyenne, en 2009, de 38 914 USD alors qu’il n’est que de 33 359 USD en France. Qu’ils soient enseignants débutants ou ayant 15 ans d’ancienneté, les salaires en France sont inférieurs à la moyenne de l’OCDE. Seuls les salaires minimum de fin de carrière sont supérieurs à la moyenne.

• Entre 2000 et 2009, le salaire des enseignants a augmenté en valeur réelle dans tous les pays, sauf en France et en Suisse. Pour l’OCDE, le salaire statutaire des enseignants français ayant 15 ans d’expérience a diminué.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales