www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Carte scolaire / C.T.S.D 

CTP carte scolaire : Les mesures / Compte-rendu CTPD 7 avril / Dernière minute : Transformation ZIL en brigade Après une séance marathon, voici enfin les mesures proposées officiellement.
PDF - 31.2 ko
Mesures Carte Scolaire

Dernière minute :

Postes « ZIL » vacants transformés en postes « brigade » à la rentrée 2011

- poste ZIL EPC GRANDPRE -> poste brigade Vouziers

- poste ZIL EPC SIGNY-L’ABBAYE -> poste brigade Rethel

- poste ZIL EPC CHARLEVILLE-M. J-J.Rousseau-> poste brigade Charleville Adjoint IA

- poste ZIL EPC CHARLEVILLE-M. Joliot-Curie -> poste brigade Charleville-Mézières 2

- poste ZIL EPC VIREUX-WALLERAND -> poste brigade Revin

- poste ZIL EPC VIREUX-MOLHAIN M. Robinet -> poste brigade Revin

- poste ZIL EPC FUMAY Charnois -> poste brigade Revin

Compte-rendu du CTPD du 7 avril

1) Carte scolaire

Le CTPD du 5 avril a été boycotté unitairement par la FSU (à la demande du SNUipp), le SE-UNSA et le SDEN-CGT pour protester contre la reprise de trente postes d’enseignants et trois postes et demi d’intervenants en langues vivantes et ses conséquences.

Déclaration CTPD du 5 avril 2011

Le CTPD que vous avez convoqué ce jour est chargé d’examiner les opérations de préparation de la rentrée 2011. Alors que la baisse des effectifs prévue est de 236 élèves, trente postes d’enseignants et trois postes et demi d’intervenants extérieurs et assistants étrangers vont être supprimés. Le nombre d’élèves par classe va augmenter et même si, comme vous nous le répétez souvent, les moyennes d’élèves par classe sont inférieures à celles constatées au niveau national, il ne s’agit quer de moyennes et des écoles vont avoir des classes trop chargées et des répartitions difficiles à gérer. Le taux de scolarisation des enfants de deux ans va encore baisser dans notre département, alors qu’il est déjà passé de près de 60 % à la rentrée 2000 à environ 20 % en moins de dix ans. Nous ne pouvons cautionner le discours qui consiste à dire que les enfants de deux ans sont scolarisés dans la limite des places disponibles alors même qu’ils ne sont pas comptabilisés dans les effectifs. La prise en charge des élèves handicapés sera rendue difficile avec les nombreuses suppressions de postes dans les Unités d’Enseignement des établissements spécialisés, alors que les listes d’élèves en attente d’accueil ne cessent de s’allonger. Pour éviter de reprendre des postes devant classe, ce qui risquerait de fâcher les parents d’élèves, vous préférez supprimer des postes de RASED. Il ne restera qu’une dizaine de postes de maîtres G qui ne suffiront pas à lutter contre les difficultés scolaires des élèves qui présentent des troubles du comportement. En faisant le choix de ne plus envoyer d’enseignants en formation CAPA-SH dans les options G et E, vous n’êtes plus en mesure d’avoir des réseaux d’aide complets. Alors même que vous n’êtes plus en mesure de remplacer les enseignants absents, vous vous apprétez à supprimer six postes de titulaires. La FSU, l’UNSA Éducation et le SDEN-CGT continueront de dénoncer et de combattre la casse du Service Public d’éducation. Parce que nous refusons de cautionner le discours ministériel d’une rentrée qui se prépare dans de bonnes conditions alors que les enseignants dans leurs classes voient leurs conditions de travail et de rémunération se dégrader un peu plus chaque année, nous ne siégerons pas à ce CTPD.

Voir ci-dessus les mesures de carte scolaire à l’issue du CTPD du 7 avril.

Lorsque nous siégeons dans les instances paritaires, nous sommes toujours soucieux de veiller au traitement équitable des situations proposées par l’administration. Nous savons que, si nous intervenons pour apporter des arguments contre la reprise d’un poste dans une école, nous entraînons forcément la fermeture d’un poste dans une autre école. Après les mesures proposées par l’IA, nous avons calculé qu’il lui restait une marge de manœuvre et nous sommes intervenus pour souligner la situation difficile de l’école de Nouvion sur Meuse après la mesure de reprise de poste proposée par l’IA dans cette école : 24,4 élèves par classe en moyenne, douze élèves de CLIS dont l’intégration serait rendue problématique, la non scolarisation des élèves de deux ans. L’IA a entendu et compris nos arguments et est revenue sur cette mesure. Bien évidemment, ce recul n’est pas suffisant et nous avons voté contre toutes les mesures proposées par l’IA, pour les raisons exposées dans la déclaration de boycott..

2) Départ en stage CAPA-SH

Deux départs sont proposés mais les options retenues ne sont pas encore finalisées. Plusieurs solutions sont envisagées : 1 A + 1 D, ou 1 B + 1 D, ou 2 D. Il semblerait que la piste des 2 D tienne la corde en raison d’un besoin dans l’option D troubles spécifiques du langage. Aucun départ n’est prévu en stage de Directeur d’Établissements d’Enseignement Adapté et Spécialisé, alors que l’année dernière un départ avait été acté en CTPD et qu’un candidat avait été retenu lors d’une CAPD. La faiblesse des moyens budgétaires alloués au département avait contraint l’IA à revenir sur ses engagements.

 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales