www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Actualités 

RETRAITES > GRÈVE 24 juin > Projet gouvernemental >Compte-rendu de la réunion du 10 juin > Communiqués

NOUS NE PAIERONS PAS LA CRISE FINANCIÈRE

La "réforme" des retraites est intimement liée au contexte de crise financière et au racket opéré par le système capitaliste sur tous :

>> 70 milliards par an pour l’ensemble des niches fiscales ou comment créer le déficit de l’État pour justifier les coupes budgétaires sur les services publics.

>> 30 milliards par an d’exonérations de cotisations sociales pour les entreprises, jugées inefficaces par la Cour des comptes en termes de création d’emploi, non compensés intégralement par le budget de l’État ou comment, en même temps, creuser et le deficit de la sécu et celui de l’État.

>> 0,375 % d’augmentation des cotisation retraite par an assurerait le financement des caisses de retraites à l’horizon 2040, à mettre en regard avec les allègements de cotisations (voir plus haut).

>> Environ 5 milliards de pertes de recettes fiscales et de cotisations sociales dues à la défiscalisation des heures supplémentaires ou comment spolier les caisses sociales et le budget en entretenant le chômage (voir plus bas).

>> Au moins 3 milliards de perte de recettes fiscales pour la baisse de TVA sur la restauration ou comment faire preuve de la plus grande inefficacité fiscale.

>> 100 000 chômeurs, c’est 1 milliard de recette en moins pour les caisses sociales (voir plus haut) ou une augmentation de la masse salariale de 1% représente 4,1 milliards pour la caisse nationale d’Assurance Vieillesse.

...

À court terme, la réforme des retraites serait, entre autres, un gage donné par le gouvernement aux agences de notation internationales et aux prêteurs institutionnels sur la capacité de l’État à rembourser la dette.

Le gouvernement veut faire d’une pierre deux coups : payer les cadeaux fiscaux et aux entreprises sur le compte de la protection sociale des citoyens et faire croire à la ruine du système de répartition pour donner le marché aux assureurs et aux marchés financiers.

Impossible de laisser faire !

Lire Politis n° 1104 du 27 mai 2010


MANIFESTATION DÉPARTEMENTALE 24 JUIN 10 HEURES PLACE DUCALE

PDF - 79.8 ko
Tract commun départemental 24 juin

LIRE le Projet de loi

PDF - 3.3 Mo
4 pages FSU Retraites

Réunion Retraites FSU/CGT 17 juin

LIRE le Compte rendu de la réunion du 10 juin 2010 sur les retraites

Communiqué FSU, Les Lilas, le 8 juin 2010

Amputer les salaires des fonctionnaires au nom de l’équité !

Une journée de salaire par mois en moins ! Ce serait le résultat de l’augmentation du taux de cotisations des agents publics que le gouvernement semble décidé à proposer au nom de « l’équité entre les salariés ». Un prétexte en fait pour diminuer les salaires des fonctionnaires. C’est aussi ignorer la spécificité du système de fonctionnement des retraites des fonctionnaires et, sans discussion globale sur le financement des retraites, c’est faire porter l’effort aux seuls salariés.

La FSU juge inacceptable cette mesure si elle devait se confirmer.

Alors que depuis des semaines, la FSU demande une réelle discussion sur les intentions du gouvernement en matière d’harmonisation entre le public et le privé (engagement prévu dans le document d’orientation du gouvernement), le gouvernement continue de privilégier les ballons d’essai par voie de presse ! Mais le flou est savamment entretenu et la volonté de détourner l’attention de la réalité des dégradations programmées pour tous les salariés est bien réelle. D’ailleurs aucun bilan n’est fait de la réforme de 2003 qui programme une baisse du niveau de pension des fonctionnaires d’en moyenne 20 % !

Cette annonce, si elle devait se concrétiser, n’améliorerait en rien la situation des salariés du privé. Faut-il redire que pour viser des objectifs communs, une indispensable équité entre tous les salariés, il faut parfois passer par des modalités différentes correspondant à la réalité de chacun des secteurs ? Comme l’ont rappelé les travaux du COR « une comparaison directe des taux de cotisation n’est pas pertinente ».

La FSU rappellera fermement ses positions pour assurer à 60 ans une retraite de haut niveau à tous les fonctionnaires et agents publics lors de sa prochaine audience, jeudi prochain, auprès du cabinet .

Elle entend que, lors de cette nouvelle rencontre, la discussion porte sur les intentions réelles du gouvernement.

Elle appelle les personnels à faire du 24 juin une journée forte de mobilisation.

Seule leur intervention massive permettra d’empêcher les remises en cause sur les retraites, en particulier celle du Code des pensions, et d’améliorer la situation de l’emploi et des salaires.

recto tract SNuipp 24 juin verso tract SNuipp 24 juin

PDF - 95.4 ko
Tract SNUipp 24juin

LIRE le Communiqué FSU, "Réussir le 24 juin", Les Lilas, le 2 Juin 2010

LIRE le Communiqué commun CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA

 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales