www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Actualités 

Audience des organisations syndicales auprès de l’ IA

Le vendredi 25 septembre, Pascal Rouyer pour le SE-UNSA et Anne du Souich pour le SNUipp-FSU, avons rencontré en urgence l’IA pour aborder avec lui plusieurs problèmes.

L’IEN de la circo Charleville Ouest voulait envoyer plusieurs maîtres E en renfort sur le secteur du RASED de Rimogne pour pallier l’absence de maître E dans des écoles qui ont un nombre important d’élèves en difficulté.

Son intention était aussi de modifier les interventions des maîtres E et G du RASED de la Houillère, en sédentarisant un maître E titulaire sur Mozart. Ceci pour pallier l’absence du maître E titulaire actuellement en formation sur l’école Mozart (malgré la qualité du travail effectué par l’enseignante affectée à titre provisoire, qualité du travail qui a été reconnu par l’IEN et l’IA lors d’une inspection l’année dernière).

Tout cela revenait à redéfinir la carte des RASED de cette circonscription en dehors de toutes les règles, le CTPD du 4 septembre n’ayant pas abordé le sujet d’une part et les personnels nommés sur des postes se voyant déplacés d’office d’autre part. L’IA a reconnu le bien-fondé de nos arguments et nous a affirmé qu’aucun changement n’interviendrait sur les RASED pour cette année scolaire.

Les directeurs d’école ont des délais très raccourcis pour envoyer les comptes-rendus des réunions d’école alors qu’ils ont effectué cette rentrée scolaire sans les aides administratives qui devaient arriver dans les écoles au 1er septembre.

Nous souhaiterions que les IEN fassent preuve de souplesse et leur laissent un délai un peu plus conséquent en cette période de l’année où les directeurs ont fort à faire. Notre département connaît un taux de directions vacantes très faible, il ne faudrait pousser les directeurs à abandonner leur poste par la faute d’un manque de soutien de leur hiérarchie…

L’IA a reconnu qu’il fallait les préserver !

L’IA nous a par ailleurs confirmé que les EVS allaient probablement signer leurs contrats pour le 1er octobre.

Le retard serait dû à un problème de communication entre Pôle Emploi et l’Education Nationale. Nous avons protesté contre cette signature tardive alors que les personnes sont recrutées depuis le mois de juin ; certains ont même pris des dispositions pour être disponibles dès le 1er septembre et restent sans ressources pendant un mois.

Enfin les personnels qui n’ont pas encore d’affectation pour l’année n’ont toujours pas signé de PV d’installation alors qu’ils travaillent depuis plus de trois semaines dans des écoles de rattachement. L’IA va intervenir auprès des services pour régulariser la situation de ces collègues.

 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales