www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Actualités 

Primes aux évaluations CE1 et CM2 Le décret instituant la prime « évaluations » est paru. Il précise dans son article 1 que « les personnels enseignants de l’enseignement primaire qui procèdent aux évaluations nationales des élèves de CE1 et de CM2 perçoivent une indemnité ». CELLE-CI DEVRAIT ÊTRE VERSEE EN JUILLET/AOÛT

Interrogé par le SNUipp, Darcos avait précisé qu’il entendait par « procéder » les faire passer et/ou les corriger et/ou en rendre compte aux parents.

La remontée au ministère, par un logiciel ou un autre, ne doit donc pas conditionner le versement de cette prime.

Le SNUipp veillera à ce qu’aucun collègue ne soit lésé.

Le SNUipp rappelle son opposition à ce type de rémunération « carotte » dont les seuls buts sont de masquer la perte de notre pouvoir d’achat et de diviser la profession.

JORF n°0150 du 1 juillet 2009 page texte n° 14

ARRETE Arrêté du 30 juin 2009 fixant le taux de référence de l’indemnité au bénéfice des enseignants procédant aux évaluations des élèves des classes de cours élémentaire première année et de cours moyen deuxième année dans l’enseignement primaire

NOR : MENH0901602A

Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat et le ministre de l’éducation nationale, porte-parole du Gouvernement, Vu le décret n° 2009-808 du 30 juin 2009 instituant une indemnité au bénéfice des enseignants procédant aux évaluations des élèves des classes de cours élémentaire première année et de cours moyen deuxième année dans l’enseignement primaire, Arrêtent :

Article 1

Le taux de référence de l’indemnité prévue à l’article 2 du décret du 30 juin 2009 susvisé est fixé à 400 €.

Article 2

Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.

JORF n°0150 du 1 juillet 2009 page texte n° 13

DECRET Décret n° 2009-808 du 30 juin 2009 instituant une indemnité au bénéfice des enseignants procédant aux évaluations des élèves des classes de cours élémentaire première année et de cours moyen deuxième année dans l’enseignement primaire

NOR : MENH0901599D

Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre de l’éducation nationale, porte-parole du Gouvernement, Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, et notamment son article 20, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l’Etat, Décrète :

Article 1

Les personnels enseignants de l’enseignement primaire qui procèdent aux évaluations nationales des élèves des classes de cours élémentaire première année (CE1) ou de cours moyen deuxième année (CM2) perçoivent une indemnité non soumise à retenue pour pension civile.

Article 2

Le taux de référence de l’indemnité correspondant à la totalité des opérations d’évaluation pour une classe est fixé par arrêté conjoint des ministres chargés de l’éducation nationale, du budget et de la fonction publique.

Article 3

Le montant total à répartir pour une école donnée correspond au taux de référence de l’indemnité multiplié par le nombre de classes de l’école comportant des élèves de CE1 ou de CM2.

Article 4

Le montant de l’indemnité allouée à chaque enseignant remplissant les conditions de l’article 1er est fixé par l’inspecteur d’académie-directeur des services départementaux de l’éducation nationale, dans la limite du taux de référence. Ce montant est déterminé sur proposition de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la circonscription dans laquelle se trouve l’école, en fonction de la participation effective des enseignants à ces évaluations.

Article 5

L’indemnité instituée par le présent décret est versée en une fois, au titre de l’année scolaire durant laquelle l’enseignant a effectué l’évaluation.

Article 6

Le présent décret entre en vigueur à compter de l’année scolaire 2008-2009.

Article 7

Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat et le ministre de l’éducation nationale, porte-parole du Gouvernement, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait à Paris, le 30 juin 2009.

François Fillon

Par le Premier ministre :

Le ministre de l’éducation nationale,

porte-parole du Gouvernement,

Luc Chatel

Le ministre du budget, des comptes publics,

de la fonction publique

et de la réforme de l’Etat,

Eric Woerth

 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales