www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Actualités 

Documents joints


  • Départ 10h place ducale - RDV 9h30 devant l’IA
    « Je ne veux plus voir les enseignants, les chercheurs et les étudiants dans la rue ! Fini le projet de décret (sur les enseignants chercheurs). Fini aussi la suppression des IUFM. Vous me réglez ça. Vous vous couchez. Je m’en fous de ce que racontent les cons du ministère ! S’il le faut, vous n’avez qu’à faire rédiger les textes par les syndicats mais qu’on passe à autre chose ! On a bien assez de problème comme ça. De toute façon, ce n’étaient que des projets de merde. » Sarko dans le texte devant ses conseillers éducation.
    PDF - 205.8 ko
    Télécharger

  • lettre aux parents
    document au format pdf
    PDF - 22.6 ko
    Télécharger

  • lettre aux parents grève du 19 mars
    RTF - 12.5 ko
    Télécharger

  • lettre aux parents grève du 19 mars
    PDF - 22.5 ko
    Télécharger

Grève 19 mars : Rendez-vous 9h30 devant IA pour rejoindre la manif générale en cortège éduc ! Amener cartons et boîtes à chaussures pour construire un mur de revendications devant l’IA.
PDF - 150.5 ko
affiche commune SMA
Word - 95.5 ko
déclaration d’intention SNUipp
Tout à fait suffisante.
RTF - 47 ko
Déclaration préalable
"officielle" même si la loi ne prévoit pas l’obligation d’utiliser un formulaire fourni par l’administration.
PDF - 40.1 ko
Déclaration préalable
Version originale en pdf

Appel du 19 mars 2009 des organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA

La forte mobilisation du 29 janvier a conduit le président de la République à annoncer à l’occasion de la rencontre avec les partenaires sociaux, le 18 février, une légère inflexion sociale à son plan de relance. En réponse à une partie des revendications avancées par les organisations syndicales, des mesures sont annoncées, des processus de concertation sont proposés sur le partage de la valeur ajoutée et des profits, un fonds d’investissement social est programmé.

Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA considèrent que les mesures sont trop parcellaires pour modifier le cap économique de la politique gouvernementale. Par ailleurs le Président a refusé catégoriquement d’augmenter le Smic, de modifier sa politique d’emploi dans les fonctions publiques et de revenir sur la défiscalisation des heures supplémentaires… A cela s’ajoutent l’attitude dogmatique du patronat et son refus d’assumer ses responsabilités.

La crise nécessite des réponses d’une toute autre portée. Les effets de la crise économique et financière s’accentuent et accroissent les inquiétudes des salariés. La recrudescence des suppressions d’emploi, d’utilisation du chômage partiel, contribuent à amplifier la récession et pèsent lourd sur le pouvoir d’achat qui se dégrade.

Tout ceci conduit les organisations syndicales à poursuivre la mobilisation. Elles appellent à poursuivre les actions engagées dans les secteurs professionnels. Elles confirment la journée de mobilisation interprofessionnelle du 19 mars 2009 qui donnera lieu à des grèves et des manifestations dans tout le pays.

En prolongement de leur déclaration commune du 5 janvier 2009, elles appellent leurs syndicats et les salariés, les demandeurs d’emploi, les retraités, à faire entendre au gouvernement comme aux responsables patronaux et employeurs leurs revendications :

- défendre l’emploi privé et public,

- lutter contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales,

- exiger des politiques de rémunération qui assurent le maintien du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs et des retraités et réduisent les inégalités,

- défendre le cadre collectif et solidaire de la protection sociale, des services publics de qualité

Elles expriment leur solidarité et leur soutien aux salariés des DOM et à leurs organisations syndicales et appellent gouvernement et patronat à répondre positivement aux revendications posées.

Elles conviennent de se réunir à nouveau le 20 mars 2009 à 8h00.

Paris, le 23 février 2009

Le collectif « L’éducation est notre avenir » s’est réuni le 3 mars 2009. Il constate qu’en dépit de quelques reculs qui lui ont été imposés, le gouvernement poursuit à tous les niveaux sa politique régressive en matière d’éducation, notamment en matière de suppressions de postes.

Cette politique suscite des mobilisations importantes, qu’il s’agisse des enseignements scolaires ou de l’enseignement supérieur, dans lequel la communauté universitaire a déjà contraint le gouvernement à renoncer aux suppressions d’emplois programmées en 2010-2011.

Le Collectif considère qu’il est important de maintenir et d’amplifier les actions pour un service public d’éducation qui assure la réussite de tous les jeunes. Il apporte son soutien à l’ensemble des actions engagées et appelle à faire de la journée interprofessionnelle du 19 mars un moment fort d’expression des revendications dans l’éducation.

http://www.uneecole-votreavenir.org/

Les organisations signataires vous demandent de faire parvenir systématiquement votre déclaration d’intention dès qu’un préavis de grève aura été déposé.

PDF - 150.5 ko
affiche commune SMA

Les déclarations d’intentions peuvent être adressées par fax ou par courrier à l’IEN mais aussi par mail à condition que le mail vienne de votre adresse internet personnelle. Un accusé de réception peut être demandé afin de garder une trace.

Lettre aux parents

Nous vous proposons de diffuser une lettre aux parents (sous enveloppe ou agrafée) afin d’expliquer la raison du mouvement.

Chers parents,

Nous sommes attachés à faire réussir tous les élèves qui nous sont confiés. Nous avions, dès la rentrée des classes, attiré votre attention sur des décisions qui mettent à mal cet objectif.

Les parents d’élèves démontrent régulièrement avec les enseignants leur attachement à une école de la réussite. Vous nous avez soutenus lors de la journée de grève du 29 janvier dernier, massivement suivie par les enseignants.

Alors qu’un sondage récent fait état que 7 français sur 10 pensent qu’il faudrait augmenter le nombre d’enseignants, le gouvernement persiste dans le mépris et maintient la suppression de 13 500 postes à la rentrée prochaine dont 6 000 professeurs d’école alors que 16 400 élèves supplémentaires sont attendus. Sur le département, c’est une véritable hemorraghie de postes (-25 dans le primaire, -16 dans les collèges et -30 dans les lycées) que l’on tente de camoufler en réduisant l’offre scolaire.

Malgré certaines inflexions (RASED, changement de ton sur la maternelle,...) les mesures et les décisions gouvernementales tournent le dos à l’école de la réussite de tous et constituent un véritable démantèlement du service public d’éducation.

Nous exigeons un autre budget qui permette de faire face à la hausse des effectifs, au maintien des réseaux d’aides (RASED), à la reconnaissance du rôle essentiel de l’école maternelle, à une prise en charge digne de ce nom pour les élèves en situation de handicap. Nous exigeons respect et dignité pour l’école publique, les élèves et les enseignants !

La crise que nous traversons ne doit pas conduire à réduire l’investissement en matière éducative, ni à sacrifier l’emploi dans le privé comme dans le public, ni à creuser les inégalités en terme de rémunération. Bien au contraire !

C’est la raison pour laquelle nous serons en grève le jeudi 19 mars.

Nous comptons sur votre compréhension et votre soutien pour défendre et construire ensemble l’école dont nos enfants ont besoin.

RTF - 12.5 ko
lettre aux parents grève du 19 mars
PDF - 22.5 ko
lettre aux parents grève du 19 mars
 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales