www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Crise sanitaire et MEN/Gouvernement : Le SNUipp-FSU intervient ! "Continuité pédagogique" / Accueil des enfants des soignants / Carte scolaire...

A la suite de la visio-conférence entre les sections SNUipp-FSU, la FSU a publié un communiqué de presse demandant au ministre de ne pas jeter de l’huile sur le feu. Nous avons saisi les associations de maires pour leur demander d’appuyer notre demande de report des opérations de carte scolaire.

D’autres interventions ont été faites et rendues publiques sur la suppression de la journée de carence (dont nous obtenu la suspension), la protection des agents, le maintien de l’ensemble des droits existants notamment pour les chômeurs et les précaires…

A l’occasion d’un échange avec le cabinet, nous avons porté les éléments essentiels issus de notre réunion :

Notre complet désaccord avec la notion avancée par le ministre de continuité pédagogique. Personne n’imagine que nous soyons en situation d’une continuité des apprentissages, d’une possibilité de faire progresser le niveau général et d’éviter un décrochage des élèves en difficultés. Personne n’a d’ailleurs besoin qu’on lui prescrive le nombre de coups de téléphone à passer par semaine.

Notre demande d’un moratoire sur les opérations de carte scolaire qui dans certains départements devraient déjà démarrer dès lundi. Même en "temps ordinaire" et en vertu du devoir de réserve, les opérations auraient démarré plus tard. Les conditions ne sont pas remplies pour permettre aux organisations syndicales représentatives, aux élu.es, aux parents d’élèves d’être sereinement concertés pour prendre les décisions d’affectations des moyens comme il se devrait.

L’accueil des enfants des personnels soignants nécessite clarté et donc un cadrage national. Les consignes varient encore selon les circonscriptions. Nos collègues sont nombreux à s’engager volontairement dans cette tâche mais réclament que le ministère fasse assurer la protection sanitaire élémentaire.

Une communication claire rappelant que, sauf absolue nécessité justifiée par l’organisation concrète de la continuité du service ou pour l’organisation de l’accueil des enfants de soignants, aucun personnel ne peut être sommé de déroger au confinement, même par le ministre dans les médias.

Nous continuons de relayer et d’intervenir sur toutes les situations que vous nous faites remonter.

Une lettre publique de la FSU au premier ministre dénonçant les agissements du ministre de l’éducation nationale lui a été adressée.

Le ministère annonce des réunions bilatérales avec les organisations syndicales. Le calendrier sera diffusé demain. Nous y porterons l’ensemble de ces éléments et demanderons au ministre de faire preuve d’humilité et de cohérence avec les décisions gouvernementales.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales