www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Documents joints


  • Communiqué intersyndicale 15 janvier
    PDF - 275 ko
    Télécharger

  • 2020.01.17 Intersyndicale FP communiqué Des actions multiples pour lever encore le rapport de forces
    PDF - 186.4 ko
    Télécharger

  • FSU - éducation - Toutes et tous en grève vendredi 24 janvier !
    PDF - 123.8 ko
    Télécharger

  • SNU_tract_24_janvier
    PDF - 249.3 ko
    Télécharger

  • Communiqué unitaire 22 01 202
    PDF - 87.4 ko
    Télécharger

  • Tract Retraites 2020
    PDF - 1.6 Mo
    Télécharger

22, 23, 24 janvier : Trois jours d’action ! Grève le 24 ! Le gouvernement doit entendre ! L’intersyndicale appelle à faire du 24 janvier, jour où le projet de réforme des retraites sera présenté en conseil des ministres, une puissante journée de grève et de manifestations interprofessionnelles.
PNG - 51.7 ko

Les annonces d’un retrait « provisoire » de l’âge d’équilibre pour bénéficier d’une pension à taux plein ne trompent personne, pas plus que les promesses d’une revalorisation salariale pour les personnels enseignants dont on ne sait toujours pas à qui elle bénéficiera, pour quel montant, dans quels délais et en échange de quoi.

Lancée depuis le 5 décembre dernier, avec plusieurs temps forts toutes ces dernières semaines, la mobilisation se poursuit contre une réforme des retraites injuste pour l’ensemble du monde du travail et tout particulièrement pour les enseignantes et les enseignants des écoles.

Les annonces d’un retrait « provisoire » de l’âge d’équilibre pour bénéficier d’une pension à taux plein ne trompent personne, pas plus que les promesses d’une revalorisation salariale pour les personnels enseignants dont on ne sait toujours pas à qui elle bénéficiera, pour quel montant, dans quels délais et en échange de quoi.

Et les 500 millions d’euros promis en 2021 par la rue de Grenelle, les dix milliards évoqués à l’horizon 2037, tout comme l’augmentation de quelques dizaines d’euros annoncée par le ministre pour les débuts de carrière, restent à concrétiser.

Trois journées d’action

Quoi qu’il en soit, les PE ont tout à perdre d’un nouveau calcul de leur pension effectué non plus à partir de leur salaire des six derniers mois d’activité, mais sur l’ensemble de leur carrière. Quoi qu’en dise la communication du gouvernement, les femmes, qui perçoivent déjà aujourd’hui une pension inférieure à celle de leurs collègues masculins et constituent la grande majorité de la profession, seraient encore plus pénalisées par ces nouvelles dispositions. Enfin, avec cette réforme, l’âge de départ requis pour bénéficier d’une pension à taux plein va continuer à reculer. Ce qui contraindra notamment les générations nées à partir de 1975, soit à travailler au-delà de 64 ans, soit à partir avec une pension sensiblement réduite.

Pour toutes ces raisons, le SNUipp, avec la FSU et les autres organisations réunies dans l’intersyndicale, invite l’ensemble des personnels à participer aux mobilisations multiformes organisées les 22 et 23 janvier prochains. Il les appelle à être massivement en grève et à manifester partout en France le 24, jour où le projet de réforme sera présenté en conseil des ministres.

Tract grève 24 janvier

JPEG - 28.2 ko
JPEG - 27.6 ko
PDF - 249.3 ko
SNU_tract_24_janvier
JPEG - 20.4 ko
JPEG - 21.3 ko
PDF - 1.6 Mo
Tract Retraites 2020

Et bientôt :

• un « 4 pages » pour faire un point plus précis sur les dernières annonces (retraite et « revalorisation-compensation »),

• une note de décryptage des projets de loi retraite.

PNG - 5.5 ko
PNG - 103.4 ko
PDF - 123.8 ko
FSU - éducation - Toutes et tous en grève vendredi 24 janvier !
PNG - 12.1 ko
PNG - 295.6 ko
PNG - 28.2 ko
PNG - 390.8 ko

Note FSU : Réforme des retraites, point d’étape

Enquête de mobilisation

Merci de renseigner l’enquête de mobilisation dans votre école en suivant le lien suivant :

https://mobilisation.snuipp.fr/08/retraites-24-janvier

Rassemblements et Manifestations


- Mercredi 22 : Rassemblement devant la DSDEN à partir de 15 h… Jet vieux livres, cahiers, classeurs, crayons,… devant la porte, sur le parvis, pour dénoncer le projet de réforme des retraites dans sa globalité mais aussi pour les personnels de l’EN, celui de l’adéquation entre revalorisation salariale et redéfinition de nos métiers, « transformation en profondeur de la gestion des ressources humaines »,… / Les collègues de lycées confrontés aux fameux E3C pourront aussi venir dénoncer cette réforme,

- Jeudi 23 : Retraite aux flambeaux à partir de 18 h : rassemblement Place Ducale puis parcours le long des quais de Meuse, tour de la Place des Droits de l’Homme et arrivée à la Bourse du Travail (soupe, petite restauration). Pour une ambiance plus festive et plus sonore, des groupes, des musiciens,…, seraient les bienvenus !

- Vendredi 24 : Journée de grève et de Manifestation : rassemblement à partir de 13 h Place Ducale, parcours en « boucle » (Mantoue, DSDEN, De Gaulle, Leclerc, Forest, Petit-Bois) pour revenir sur la Place Ducale.

Communiqué(s) de l’intersyndicale

PDF - 186.4 ko
2020.01.17 Intersyndicale FP communiqué Des actions multiples pour lever encore le rapport de forces
PDF - 275 ko
Communiqué intersyndicale 15 janvier
PDF - 87.4 ko
Communiqué unitaire 22 01 202

Un 24 massif et déterminé pour le retrait

Le Président de la République a donné son feu vert à l’examen en Conseil des ministres du projet de loi sur les retraites le 24 janvier 2020. Ce projet renvoie à de nombreuses ordonnances et décrets qui définiront ultérieurement et sans débat les dispositions structurantes du régime prétendu universel qui impliqueraient des conséquences désastreuses pour toute la population.

Nous sommes donc face à un projet qui est toujours totalement flou mais dont l’analyse des grandes lignes, y compris par des experts indépendants, montre qu’à l’opposé de la communication gouvernementale sur une réforme de justice sociale, son objectif est de nous faire travailler plus longtemps et de baisser les pensions. La population n’est pas dupe et continue à être opposée à cette réforme et à soutenir majoritairement la mobilisation contre ce projet absurde et injuste.

L’absence de transparence du Gouvernement sur les impacts individuels et globaux est inadmissible. Après un simulacre de dialogue social de 2 ans avec les organisations syndicales, le gouvernement méprise les salarié-e-s, les grévistes, la population et la jeunesse et maintenant les prérogatives du Parlement.

Les actions et les grèves se multiplient sur l’ensemble du territoire. Nos organisations se félicitent du succès annoncé des nombreuses mobilisations organisées jeudi 23 au soir, notamment des retraites aux flambeaux. Nos organisations appellent à une mobilisation maximale le 24 janvier par la grève et les manifestations massives pour rejeter cette réforme, pour obtenir le retrait de ce projet de Loi et de véritables négociations sur la base des revendications portées par l’intersyndicale majoritaire.

Le Parlement devrait commencer à discuter du projet de Loi. D’ici là nos organisations appellent à poursuivre et amplifier les actions, y compris en multipliant les arrêts de travail, en interpellant les parlementaires et en organisant des actions de dépôt des outils de travail dans des lieux symboliques.

La détermination à faire retirer ce projet de loi est entière. Nos organisations décident de se revoir dès le 24 janvier matin pour décider ensemble des suites.

Paris, le 22 janvier 2020

La déclaration - si vous l’utilisez - d’intention de grève devra être envoyée par mail avant mardi 21 janvier soir minuit.

Mais, pour parer à toute éventualité, un conseil : déposer son intention de faire grève jusqu’aux vacances de février.

LA DÉCLARATION INDIVIDUELLE D’INTENTION DE GRÈVE - Si vous souhaitez la faire.

Tout enseignant devant élèves doit déclarer son intention de prendre part à une grève au moins quarante-huit heures au préalable (comprenant au moins un jour ouvré). Les enseignants n’exerçant pas devant élèves ou exerçant en SEGPA/ établissements/ULIS ne sont pas concernés.

La déclaration se fait par écrit, par lettre, télécopie ou mail envoyé via la messagerie électronique professionnelle.

Un simple mail de votre messagerie personnelle portant mention : "Je, soussigné, déclare mon intention de participer à la grève du jour/mois." suffit.

Si le nombre de déclarations dans une école est égal ou supérieur à 25%, un service minimum d’accueil des élèves (SMA) est mis en place par la mairie.

Pour le SNUipp-FSU, cette déclaration préalable est une atteinte au droit de grève des enseignants. La consigne nationale est de ne pas l’envoyer.

Si des problèmes surviennent, contactez votre section départementale du SNUipp-FSU.

Pour déclarer son intention, un simple mail de votre messagerie personnelle portant mention : "Je, soussigné, déclare mon intention de participer à la grève du jour/mois." suffit. Nul nécessité de renseigner un éventuel formulaire imposé.

NB : Certains IEN imposent des formulaires ou des mails en provenance des messageries pros. Ce sont des tentatives d’intimidation. Merci de toutes nous les transmettre.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales