www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Retraites : une action dans la durée à anticiper Le mois de décembre sera un mois d’actions pour obtenir le retrait du projet de réforme des retraites. Il est conseillé, dans le premier degré, de déposer son intention de faire grève sur toutes les journées travaillées de décembre.
Après la mobilisation sans précédent du 5 décembre, les enseignantes et enseignants redescendent massivement dans la rue mardi 10 décembre et se tiennent prêts pour la suite. Le mois de décembre sera un mois d’actions pour obtenir le retrait du projet de réforme des retraites. Il est conseillé, dans le premier degré, de déposer son intention de faire grève sur toutes les journées travaillées de décembre.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, MNL, Solidaires, UNEF et UNL appellent à « renforcer et élargir encore la mobilisation par la grève et la reconduction de celle-ci là où les salariés le décident » ainsi qu’à une « journée massive de grève et de manifestations interprofessionnelles et intergénérationnelles » comme indiqué dans le communiqué commun.

C’est dès le lendemain, mercredi 11 décembre, que le Premier ministre doit faire des annonces sur le projet de réforme des retraites. L’ensemble des salarié-es, dont les enseignantes et enseignants des écoles, restent donc en alerte et mobilisés face aux baisses annoncées des pensions que réservent ce projet (lire ici). Les organisations syndicales, elles, se revoient dès le 10 décembre au soir « pour les suites rapides à donner au mouvement ». Rien n’est à exclure en termes de suites décidées par l’interpro mardi soir : manifestations dans tout le pays samedi 14, nouvelle journée la semaine suivante mais également nouvelle journée de grève et de manifestation jeudi 12…

Mesure de précaution

Il est donc conseillé aux PE, dans le cadre du préavis de grève déposé par le SNUIpp-FSU jusqu’en février, de transmettre leur intention de faire grève les 12, 13, 16, 17, 19 et 20 décembre 2019. Cette déclaration préalable, obligatoire dans le premier, est contraignante mais n’entraîne pas de retenue sur salaire, c’est sur les signatures de présence ou absence lors de la journée dans un tableau rempli à l’école a posteriori que l’administration se base pour considérer les personnels comme grévistes ou non. La mobilisation s’inscrit dans la durée, il est donc préférable de se préparer à un plan d’action se déroulant sur les semaines à venir.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales