www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Retraites / Action 24 septembre Il nous faut construire la mobilisation.
Rassemblement devant la caserne des pompiers près du parc des expo et manif jusqu’à l’Hôpital de Manchester. A partir de 14 h 00.

Rassemblement devant la caserne des pompiers près du parc des expo et manif jusqu’à l’Hôpital de Manchester. A partir de 14 h 00.

Retraites

La réforme des retraites présentée en juillet par Jean Paul Delevoye s’appliquerait à partir de 2025. Il s’agit de remplacer le système actuel, fonctionnant essentiellement par annuités, par un système dit universel fonctionnant par points.

Avec ce nouveau projet, c’est l’attaque du système par répartition, la remise en cause du principe de solidarité et beaucoup d’incertitudes notamment sur le montant des pensions. Cela se traduirait par un nouveau recul de l’âge effectif de départ et des pensions en baisse.

L’intégration dans la base de calcul de la retraite de l’ensemble des rémunérations d’une carrière, dont les primes, pénaliserait particulièrement les enseignant·es du 1er degré. L’ensemble des fonctionnaires serait pénalisé en perdant la référence aux six derniers mois qui remettrait en cause le code des pensions et fragiliserait le statut.

Les femmes paieraient un lourd tribut du fait de carrières plus courtes, moins rémunérées et la perte de certains droits familiaux et/ou de réversion. Un autre projet est possible : il faut augmenter les salaires, revaloriser le niveau des pensions, éradiquer les inégalités femmes/hommes, garantir les droits familiaux et les pensions de réversion, prendre en compte les années d’étude et de stages ainsi que la pénibilité du travail et aménager les fins de carrière.

Les entreprises en France n’ont jamais versé autant de dividendes aux actionnaires. Ces revendications peuvent donc se concrétiser, c’est un choix de société supposant une autre répartition des richesses. Il faut dès maintenant informer et débattre pour c onvaincre qu’il est préférable et possible de préserver le système actuel en l’améliorant.

Il nous faut construire des mobilisations. Une première échéance aura lieu le 24 septembre, une journée d’alerte, d’information et de mobilisation.

La FSU dépose un préavis de grève pour la journée du 24 ainsi que pour celle du 20 et 21 septembre. Elle appelle à participer sous différentes modalités d’action aux initiatives, dans la période du 20 au 27 septembre, alliant justice sociale et écologique.

PDF - 576.3 ko
Tract Retraites sept 2019
PDF - 1.5 Mo
24p Spécial Retraites FSU 2019
PDF - 1 Mo
Tract FP sept 2019
PDF - 615.4 ko
Tract Climat FSU

LA DÉCLARATION INDIVIDUELLE D’INTENTION DE GRÈVE

Tout enseignant devant élèves doit déclarer son intention de prendre part à une grève au moins quarante-huit heures au préalable (comprenant au moins un jour ouvré) : soit avant samedi 21 septembre à minuit. Les enseignants n’exerçant pas devant élèves ou exerçant en SEGPA/ établissements/ULIS ne sont pas concernés.

La déclaration se fait par écrit, par lettre, télécopie ou mail envoyé via la messagerie électronique professionnelle.

Un simple mail de votre messagerie personnelle portant mention : "Je, soussigné, déclare mon intention de participer à la grève du jour/mois." suffit.

Si le nombre de déclarations dans une école est égal ou supérieur à 25%, un service minimum d’accueil des élèves (SMA) est mis en place par la mairie.

Pour le SNUipp-FSU, cette déclaration préalable est une atteinte au droit de grève des enseignants. La consigne nationale est de ne pas l’envoyer.

Si des problèmes surviennent, contactez votre section départementale duSNUipp-FSU.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales