www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Carte scolaire / C.T.S.D 

CTSD de "rentrée" - 5 septembre 2019 Compte rendu

Ordre du jour :

- Approbation des PV,

- Ajustements de rentrée 1er degré,

- Questions diverses.

Déclaration préalable FSU

PDF - 116.8 ko
Déclaration préalable FSU 08 CTSD 5 septembre 2019

Ajustements de rentrée 1er degré

Suite aux alertes du mois de juin et à la confirmation des effectifs à la rentrée, quatre moyens provisoires ont été implantés dans les quatre écoles suivantes pour l’ouverture provisoire d’une classe dans chacune - pour l’année - moyens pris sur les brigades de remplacement des circonscriptions - donc, hors balance des moyens alloués par le ministère :

- Novy-Chevrière,

- Saulces-Montclin,

- Chaleville-Mézières Capucines élémentaire,

- Charleville-Mézières Les Haybions.

La balance des moyens, à ce stade, fait état d’un excédent de 1, 086 poste.

Le quartier de la Ronde Couture de Charleville-Mézières étant retenu dans le cadre des "cités éducatives", le DASEN choisit d’utiliser ce moyen pour l’implantation d’un poste de coordonnateur de ce nouveau "super" réseau en l’absence de moyens dédiés attribués par le ministère.

Suite à nos demandes au CTSD de juin et à nos question diverses (cf. ci-dessous), un point d’information sur la mise en place et la mise en œuvre des PIAL est programmé.

La DSDEN nous présente les quinze PIAL - interdegrés - constitués :

PDF - 1.2 Mo
PIAL 08 CTSD 5 septembre 2019

La DSDEN n’a pas fait le choix de "PIALer" tout le département, comme d’autres de l’académie - mais un déploiement progressif.

Six "PIAL renforcés" voient l’intégration d’un établissement médico-social.

Les coordonnateurs n’ont pas encore tous été nommés.

La circulaire sur l’école inclusive prévoit la possibilité de décharge d’un quart pour les directeurs-coordonnateurs de PIAL et d’IMP (pour le professeur-coordonnateur dans le second degré). La DSDEN n’a pour le moment attribué aucun moyen pour ces fonctions (un ou des directeurs déjà déchargés totalement ont été choisis) et attend un arbitrage académique.

Interrogée sur l’organisation de chaque PIAL, pour la DSDEN (cf. question diverse), il n’y a pas de PIAL type, c’est à chaque PIAL de trouver son mode de fonctionnement.

Interrogée sur les procédures à respecter et documents à produire, ensemble préconisé dans la circulaire, la DSDEN répond (cf. question diverse) qu’une panoplie de guides - notamment le guide d’aide à l’entretien - est mise à disposition sur Eduscol et répond à toutes les préoccupations.

La FSU insiste sur le fait que les coordonnateurs vont notamment devoir prendre en charge la gestion de la pénurie d’AESH (cf. question diverse) en arbitrant les insuffisances de moyens à travers les emplois du temps de ces personnels d’accompagnement, et devoir faire face aux interrogations des parents. Entretiens avec les parents, définition des besoins, emplois du temps de l’élève et des AESH, adaptations, prises en charge extérieures, ... le coordonnateur a en charge l’ensemble du dossier de l’élève.

La DSDEN affirme essayer mettre en place une plus grande collaboration avec les service de l’Agence régionale de Santé pour une meilleure communication des éléments médico-sociaux aux professionnels de l’éducation.

Lire : Circulaire de rentrée - École Inclusive Sept points sont détaillés dans la circulaire sans qu’il ne soit question à aucun moment de moyens alloués à toutes ces mesures.

Nous déplorons que la DSDEN n’ait pas été en mesure de présenter un bilan de l’expérimentation des quatre PIAL mis en place en 2018-2019. Nous constatons que si le Service de l’École Inclusive semble être installé au sein de la DSDEN, les équipes vont être grandement laissées à elles-mêmes pour la mise en œuvre des préconisations ministérielles de la circulaire sur l’école inclusive.

Enfin, la DSDEN nous informe qu’elle met en place, en collaboration avec l’Agence Régionale de Santé, une brigade mobile de scolarisation des élèves en situation de handicap pour laquelle deux établissements ont candidaté. Celle-ci sera constituée de professionnels experts afin de conseiller les équipes éducatives mais pouvant aussi assurer éventuellement certaines prises en charge.

Questions diverses pour le CTSD du jeudi 5 septembre 2019

Pour le premier degré :

• un point sur la situation en personnels par rapport aux postes : équilibre, déficit, excédent,

La DSDEN affirme être dans l’incapacité de nous communiquer des données stables, les différents éléments de l’enquête n’étant pas encore consolidés.

• un point sur les PIAL : organisation départementale, organisation de chaque PIAL,

• un point sur l’évolution des relations et conventions avec les établissements spécialisés,

La DSDEN fait état des conventions d’implantation, de déplacement et de renouvellement des classes externalisées des établissements médico-sociaux.

• un point sur la circulaire sur l’école inclusive : contenu de l’entretien avec les familles, éléments du dossier handicap,...

• un point sur les contrats AESH et PEC : nombre, organisation des services, élèves restant sans accompagnement,...

Actuellement en poste dans les Ardennes :

162 AESH hors titre 2 (budget "Personnels") gérés par le Lycée Jean Jaurès de Reims.

249 AESH Titre 2 (recrutés sur des crédits "Fonctionnement") gérés par la DSDEN de la Haute-Marne

La DSDEN nous informe que 34 AESH sont en cours d’affectation et que 9 recrutements sont encore possibles.

Les questions de carrière et de salaire des AESH seront traitées par un référent unique académique au rectorat . Un numéro de téléphone et un mail sont mis en place dès à présent.

Environ 2 000 élèves sont porteurs de handicap, environ 800 ont un besoin d’accompagnement (toutes quotités confondues) et environ 100 restent non accompagnés.

La DSDEN insiste sur le caractère très évolutif de ces données qui varient constamment notamment en raison des difficultés de recrutement.

Pour les SEGPA :

• un point sur les effectifs en SEGPA : nombre d’orientations par la CDOEASD, nombre d’affectations, nombre d’appels des parents,...

La DSDEN n’ayant pu nous communiquer les effectifs prévisionnels en SEGPA au CTSD de juin, elle nous a communiqué les données suivantes :

- 235 dossiers étudiés par les CDOEASD,

- 121 orientations par les CDOEASD,

- 19 refus d’orientation,

- 110 affectations.

La DSDEN se dit dans l’impossibilité de nous communiquer les effectifs de SEGPA en cette rentrée. Sic !

Elle conteste nos informations qui font état d’une baisse de 40 % d’élèves inscrits en SEGPA.

Chers collègues, à vos mails ! Communiquez-nous les chiffres de votre SEGPA afin que nous aidions la DSDEN à faire le bilan de rentrée !

Pour le second degré :

• Préparation de rentrée 2019 dans les collèges et lycées du département : un point sur les ajustements de structures et de DHG, sur les CSD et les BMP, les enseignements de spécialité, les options,…, sur les collèges Turenne et Nassau et le lycée Jean Moulin en particulier,

• Education prioritaire : bilan du dispositif dans le département, évolution envisagée de la carte : critères et calendrier ?

• La cité éducative de la Ronde-Couture : établissements concernés, mise en œuvre,… ?

• Un point sur la « concertation » sur le Plan Collèges / la question des internats

• Un point sur la prime REP+

• Un point sur les taux de réussite aux examens,

• Un point sur le SNU,

• Qu’entend-on par « gestion des ressources humaines de proximité » ?

• Un point sur la classe relais : bilan et perspectives

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales