www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Actualités 

Projet Décret Samedi Matin / Vote au Comité Technique Paritaire Ministériel

Vous trouverez ci-dessous l’intervention du SNUipp au CTPM du 17 avril 2008 sur le projet de décret relatif au service des enseignants du premier degré.

Pour information, le SE, le SGEN, le CSEN et l’administration ont voté pour le projet de décret.

La FSU, la CGT, SUD et FO ont voté contre.

Le projet de décret consécutif à la décision unilatérale du ministère de supprimer le samedi matin, de réduire de deux heures le temps d’enseignement de tous les élèves, d’allonger la journée scolaire pour certains ne peut résoudre les difficultés lourdes que rencontrent certains élèves. Le dispositif conduira à augmenter les inégalités entre les écoles et entre les personnels en matière d’aides, de temps de formation et de concertation. Les fortes inquiétudes qui existent sur la formation continue et le rôle des RASED ne sont toujours pas dissipés. Pour le SNUipp, le traitement des difficultés scolaires doit relever d’une prise en charge individuelle, en petits groupes ou collective, pendant le temps de classe. Elle doit être pensée sur le temps des apprentissages au sein de la classe en s’appuyant sur les RASED qui doivent être développés. A ce titre, le regroupement d’élèves après la classe ne peut constituer une solution pour les élèves qui rencontrent les difficultés les plus lourdes. C’est un désaccord de fond que nous avons avec les mesures ministérielles.

Par ailleurs, ce dispositif va se traduire par une charge de travail supplémentaire pour tous les personnels et plus particulièrement les directeurs d’école qui ne peuvent se satisfaire de formulations aussi creuses que « l’application de ces dispositions aux directeurs d’école fera l’objet d’un examen particulier ». Pour le SNUipp, le problème de la direction et du fonctionnement de l’école reste entier.

Les résultats des consultations que nous avons organisées et auxquelles les enseignants des écoles ont massivement répondu confirment que 3 enseignants sur 4 pensent que le dispositif des 60 heures ne peut aider à résoudre les difficultés d’apprentissage des élèves et 80% d’entre eux considèrent que les modalités de mise en œuvre du dispositif sont inacceptables, qu’elles ne correspondent ni à l’ambition de faire réussir tous les élèves, ni aux besoins des écoles et des enseignants qui demandent plus de temps de concertation, plus de travail en équipe, plus de maîtres que de classes et la prise en compte de l’accroissement de la charge de travail dans le temps de service.

Pour toutes ces raisons, le SNUipp-FSU n’a pas signé le relevé de conclusions et comme au CSE, ne votera pas le projet de décret présenté à ce CTPM.

Le Secrétariat Général

PDF - 112 ko
Projet Décret Service Enseignants du 1er degré
 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales