www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Actualités 

Dialogue social ou ultimatum ? Communiqué de presse
Alors que l’ampleur de la journée de grève du 24 janvier exige du gouvernement des réponses tant en matière d’évolution du pouvoir d’achat que d’avenir du système éducatif, le ministre de l’Education Nationale esquive les réponses sur l’école et annonce une mesure législative visant le droit de grève des enseignants.

En laissant croire que les enseignants des écoles ne préviennent pas les familles lors d’un mouvement de grève, il cherche à entraver l’exercice du droit de grève.

Quelle singulière conception du respect des enseignants et du dialogue social que d’annoncer simultanément l’ouverture d’une négociation, son résultat et d’agiter la menace d’une remise en cause du droit de grève par voie législative si les syndicats n’obtempèrent pas !

Le ministre de l’Education Nationale ferait mieux de faire en sorte que les Inspections académiques soient en capacité d’assurer tout au long de l’année scolaire les remplacements des maîtres en congé de maladie et de maternité.

Parce qu’il y a urgence, il ferait mieux aussi dans l’intérêt des élèves et de l’école d’engager de véritables négociations sur les conditions de la rentrée 2008.

 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales