www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Compte-rendu de la négociation préalable du 31 mai 2018 relative au dépôt d’une alerte sociale par le SNUipp-FSU. Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de la négociation préalable du 31 mai 2018 relative au dépôt d’une alerte sociale par le SNUipp-FSU.
Le SNUipp-FSU a été reçu jeudi 31 mai par les représentants du MEN lors de négociations préalables pour donner suite à une alerte sociale déposée en mai 2018 sur les questions ASH second degré.

Le SNUipp-FSU a revendiqué la remise en place de l’IS : Indemnité 147 (1 557€ /an) pour tous les personnels du 1er degré exerçant dans le second. Le ministère refuse de rétablir cette indemnité spécifique.

Le SNUipp-FSU a revendiqué le versement de l’ISAE pour les PEE en EREA et les DACS.

Le SNUipp-FSU a obtenu la confirmation du Ministère que tous les PE éducateurs exerçant en EREA étaient éligibles à l’ISAE. Une circulaire informera les recteurs de cette décision. La prise en compte de cette revendication est la conclusion de la bataille sur le long terme menée par le SNUipp-FSU avec les collègues concerné.es : rassemblements, audiences au ministère, rencontres dans les départements, rédaction d’un recours auprès de la hiérarchie. Le SNUipp-FSU a porté cette revendication et se réjouit de la voir aboutir. Le MEN admet que les DACS pourraient toucher l’ISAE, mais refuse de la verser.

Le SNUipp-FSU a rappelé le double préjudice subi par les collègues exerçant en milieu pénitentiaire qui ne bénéficient pas du versement, mais qui du fait de l’intégration des heures de coordination et de synthèse dans leurs obligations de services sont doublement pénalisés.

Le SNUipp-FSU revendique des effectifs maximum de 10 élèves dans les ULIS et de 16 élèves en SEGPA conformément à la réglementation. Le SNUIPP-FSU demande qu’il soit fait un rappel à l’ordre sur ces mauvaises pratiques et que soit réalisée une évaluation des besoins avec la production des documents par division et en nombre d’élèves dans les CT. Les représentants du MEN admettent que ce sont de mauvaises pratiques, mais elles relèveraient davantage de situations ponctuelles ou géographiques.

Les suppressions massives de postes de PE Educateurs dans les EREA, de PE et de divisions dans les SEGPA.

Les représentants du MEN réaffirment leur volonté de maintenir les enseignements adaptés et spécialisés du second degré ainsi que sa qualité mais souhaitent ajuster les moyens en fonction de la réalité des effectifs.

Le nombre insuffisant de départs en formation spécialisées.

Le MEN déclare qu’il y aurait une augmentation des départs en formations et des offres de stages MIN pour l’année prochaine.

Le SNUipp-FSU demande une évaluation de la mise en œuvre des nouveaux stages MIN et du CAPPEI, sur les contenus, les organisations de stages, les offres et sur le maillage du territoire.

Conclusion 

En raison de l’insatisfaction d’une grande partie des réponses le SNUipp-FSU maintient préavis de grève pour la période du 13 juin au 6 juillet 2018.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales