www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Carte scolaire / C.T.S.D 

CDEN 19 avril 2018 : Compte rendu Ordre du jour : - Ajustements Rentrée scolaires 2018 dans les écoles du département, - Rythmes scolaires, - Questions diverses : sorties scolaires, enseignement spécialisé, P.A.P. directeurs-rices, remplacement

Déclaration FSU

PDF - 185 ko
Déclaration FSU CDEN 19 avril 2018

Ajustements Carte scolaire 1er degré

Les mesures du CTSD sont confirmées à savoir :

- Rocroi - Hiraumont : la mesure ferme de retrait annoncée en janvier devient conditionnelle. La FSU a demandé si le DASEN prenait en compte le fait qu’une école était en Zone de Revitalisation Rurale pour la carte scolaire et en particulier la prise en compte des enfants de 2 ans. Le DASEN a répondu que cala faisait partie de la discussion et échangé avec un comité d’accueil qui défendait cette fermeture devant la Préfecture.

- Aubigny-les-Pothées : la mesure conditionnelle de fermeture de l’école annoncée en janvier est abandonnée.

- Douzy : la mesure ferme de retrait annoncée en janvier devient conditionnelle.

- Renwez : la mesure conditionnelle de retrait est abandonnée. ( Erreur dans la remontée des effectifs +11 élèves)

- Liart : la mesure conditionnelle de retrait annoncée en janvier est abandonnée et un CP dédoublé est implanté (à moyens constants).

Restructuration tardive :

- Jandun - Raillicourt : fermeture de l’école de Raillicourt (- 1), les élèves de maternelle seront accueillis à l’école de Launois sur Vence, l’école de Viel Saint Rémi accueille un CP et un CE1 dédoublés, le poste de Raillicourt est "transféré" à Jandun (+ 1 donc) qui accueille les CE2, CM1-CM2. Sous réserve que Raillicourt et Jandun intègrent le syndicat intercommunal

Le Préfet n’a mis au vote que ces mesures d’ajustement : la FSU s’est abstenue. Plusieurs élus ont voté Pour.

Rythmes scolaires

Toutes les communes ont demandé à revenir à la semaine de 4 jours sauf Monthermé (école du centre et de la longue haie), Signy-le-petit (école Jules Mouron) et Asfeld (école du pré-à-l’Aisne), avec une semaine en 4,5 jours avec un après-midi libéré pour ces deux dernières communes.

Le calendrier prévoyait que les élus avaient jusqu’au mois de février. Conformément aux textes, le DASEN a indiqué la convergence avec les conseils d’école et consulté le CDEN. (Certains maires ont consulté les familles avec une écrasante majorité pour le retour aux 4 jours)

Le projet n’a pas été mis au vote. La FSU a pris acte de ces projets acceptés par les conseils d’école et par une large majorité d’enseignant-e-s.

A Buzancy , la question de l’adéquation entre transports et horaires a été réglée.

Restent en attente :

- Jandun : les maires ont saisi la région : il ne devrait pas avoir de soucis pour le transport

- Juniville- Neuflize et Tagnon : pas de blocage mais une recherche de la région pour mettre en adéquation le transport de la commune et des collégiens.

Questions diverses FSU

1er degré :

- Les conditions (notamment d’encadrement) pour les sorties scolaires définies par le Préfet

La FSU a cité la note de la DSDEN du 23 mars. Le Préfet a répondu ne pas avoir connaissance de cette note !

Cette note précise justement que les demandes sont transmises au DASEN sous couvert de l’IEN et font l’objet d’un avis du Préfet. Le DASEN nous informe qu’il suivra toujours les conditions d’encadrement et de sécurité définies par M. le Préfet, n’ayant pas les informations de sécurité du département.

La FSU a pris l’exemple de sortie de proximité (exemple : gymnase pour moins d’une demi-journée) où l’enseignant-e doit pouvoir partir seul-e avec sa classe.

Elle a rappelé que l’exigence de 1 pour 8 concernait la maternelle et un pour 15 en élémentaire pour les sorties occasionnelles (visites ...). Or le "1 pour 8" est souvent servi à toutes les sauces dans les écoles . Le Préfet indique qu’il s’agit d’une "recommandation" et qu’il traite les demandes "au cas par cas" en moins de 48h dans le contexte actuel (Vigipirate) La DSDEN instruit et transmet à M. le Préfet. Elle suit toujours l’avis de ce dernier.

- Les délais de réponse des autorités, IA-DASEN - Préfet, aux demandes de sortie scolaire

La FSU rappelle que certaines réponses sont arrivées au dernier moment. La DSDEN assume entièrement les retards des mois précédents. Le DASEN rappelle qu’en cas de sortie du département qu’il faut également l’accord de l’autre DASEN. Il constate une amélioration par rapport au début d’année. La FSU veillera à ce que les autorisations soient accordées (ou pas) bien avant la date de ladite sortie.

- Les critères de distribution des PAP

11 ETP étaient consacré à ces Postes d’Accompagnement Pédagogiques des directeurs avant et le DASEN a souhaité revoir ce qu’il appelle une spécificité ardennaise.

Sera reconduit :

- Pour les directeurs à 1/3 de décharge +0.17 (8 et 9 classes soit 1/2 décharge). Ces mi-temps seront des berceaux d’accueil (Pour Professeurs des écoles stagiaires) soit 3.4 ETP pour 20 directions d’école.

- Éducation Prioritaire : toutes les écoles à ¼ de décharge devraient passer à ½ (soit 7 écoles)

La FSU rappelle que des écoles venant de perdre une partie de leur décharge ont parfois pu bénéficier par le passé d’un maintien de cette quotité pendant un an. Le DASEN indique qu’il fera avec les moyens dont il dispose et qu’il affectera prioritairement des postes devant classe.

- L’état de l’enseignement spécialisé : postes spécialisés et occupation, départs en formation

Occupés par des non spécialisés en 2017
- A : 1
- B : 1
- C : 1
- D : 21 postes 8 en formation (19 dont 12 en formation en 2018)
- E : 14
- F : 6+4 décharges (6 dont 2 en formation)
- G : 2 vacants au mouvement

Départ en formation discuté au rectorat : 4+1 (en négociation) pour le 1er degré (un désistement que le 08 peut financer) et 2 pour le second degré

- SEGPA direction : 4 vacantes à savoir celles de Salengro, Vouziers, Sault les Rethel et Carignan
- CMPP : 1 direction vacante pour la rentrée prochaine

- L’état du remplacement dans le 1er degré

La Secrétaire Générale indique que le taux d’efficacité est en constante amélioration :

- 87% en 2013-2014
- 93 % 2014-2015
- 93.7% en 2015-2016
- 91,7%2016-2017
- 94, 1 % au 30 mars 2018

- Absentéisme en baisse de 10 à 9 % (pour les Remplaçants de 14 à 12.6 %)

173 ETP sont consacrés aux remplacements contre 169 l’an passé soit 11 % de l’ensemble des ETP (équivalent temps plein) (8 % au niveau national)

Pour le second degré :

- Qu’en est-il de la rentrée 2018 dans les collèges, les SEGPA et les lycées du département ? Quelles prévisions d’effectifs, quels critères de répartition de la dotation académique, quelle prise en compte de la sociologie du département/des établissements (allocation progressive ?) ? La convention « ruralité » s’applique-t-elle aux établissements du second degré ? Concernant les lycées, les ETP accordés l’an dernier « au titre des établissements les plus fragiles » seront-ils reconduits ?

- un point sur l’évolution du nombre des postes et des emplois d’enseignants (titulaires et non titulaires) depuis 2012 (voire 2007…) ; un point sur le nombre de personnels contractuels et vacataires et sur son évolution depuis 2012,

- un point sur l’état du remplacement,

- un point sur les conditions (notamment d’encadrement) pour les sorties scolaires définies par Monsieur le Préfet.

La FSU a déploré le fait de n’avoir aucune information. Le DASEN invite à s’adresser à d’autres instances

A l’attention de Monsieur le Président du Conseil départemental :

- un point sur l’évolution du réseau des collèges ardennais ou plan « Collèges2018 » : bilan des visites effectuées dans les établissements, bilan des réunions de « travail technique » entre les services du Conseil départemental et ceux de la DSDEN, calendrier prévisionnel des réunions de concertation, échéance ? Sachant que l’Éducation nationale souhaite la tenue d’un CDEN début juillet 2018 qui acterait certaines mesures pour une mise en œuvre à la rentrée 2019, quand la concertation annoncée sur ce dossier aura-t-elle réellement lieu… ?

Le Vice-Président du Conseil Départemental s’attache à ce plan collège : visites, démarche pour voir le maximum de collèges. (Patrimoine immobilier dans lequel sont accueillis les élèves ...).

Parents et enseignants ont rappelé avoir tiré les leçons d’un non dialogue précédemment. Les usagers, les parents d’élèves, veulent être impliqués. Le délais est court et toujours pas de calendrier pour la concertation.

Bref, rien de neuf sous le soleil...

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales