www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Infos carrière / C.A.P.D (C.A.P.N.) 

Groupe de travail Remplacement - 29 janvier 2018 Compte-rendu
Suite aux interventions du SNUipp-FSU sur les problèmes de remplacement, un groupe de travail a enfin été réuni lundi 29 janvier.

En effet, nous avons été alertés à plusieurs reprises par des collègues remplaçants affectés sur des écoles à 4 jours à qui les circonscriptions font appel les mercredis matins – souvent très tardivement le mardi soir ou le matin même – au prétexte qu’ils seraient d’"astreinte".

Si le DASEN a reconnu dès le CTSD de rentrée au mois d’octobre que le mot astreinte était inapproprié, il n’en reste pas moins que, dans les faits, c’est toujours avec ce motif que les collègues ont été mobilisés.

Alors que dans la brigade de formation continue, dont il est responsable, l’IEN-adjoint a organisé un système de permanence les mercredis matins pour les collègues affectés sur des écoles à 4,5 jours afin qu’ils ne se rendent pas tous les mercredis dans leur école de rattachement pour rien, avec l’assentiment des collègues, semble-t-il, c’est la remise en cause de cet « accord » qu’il met d’emblée sur la table de concertation.

Il n’y a eu cependant aucune proposition avancée de la part de l’Administration afin de mettre fin aux mobilisations forcées des collègues affectés sur des écoles à 4 jours les mercredis matins.

Après discussion, seule une proposition concernant les modalités de récupération (réglementaire) des heures dépassant les 24 heures hebdomadaires a été mise à l’étude. Le système informatique permettant la détection de ces dépassements, il a été proposé que dès qu’il se monte à une journée d’école, une concertation entre la circonscription et le collègue s’organise afin d’arrêter le(s) jour(s) de récupération, sachant qu’il devra être fixé dans les trois mois suivants. L’IEN-adjoint semble privilégier les jeudis et vendredis des vacances.

Nous sommes intervenus afin de préciser que les circonscriptions n’interdisent pas les récupérations lors de la troisième période, traditionnellement plus concernées par les congés maladies.

Ainsi, nous avons pointé les conséquences de la gestion de la pénurie de remplaçants.

Ce groupe de travail nous a permis d’aborder d’autres problèmes concernant les remplaçants :

- le rattachement des remplaçants aux circonscriptions au mouvement et non dans les écoles,

- les changements non concertés en cours d’année d’école de rattachement,

- le problème du non-versement de l’ISSR pour des distances effectuées entre deux sites d’un RPD,

- les remplacements dans l’ASH sur des organisations hebdomadaires différentes.

Les remarques de ce GT seront transmises au DASEN qui les étudiera. Nous ne manquerons pas de le réinterroger à la CAPD du 5 février.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales