www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Mobilisations nationales Education et Fonction publique - Le calendrier Vous serez informés prochainement d’une action dans les Ardennes.

Dans le cadre de notre campagne « Reprenons la main sur notre métier – changeons l’Ecole ! », nous voulons aussi contribuer à faire de la question de l’école un grand débat public en nouant un dialogue avec la population, notamment les parents d’élèves.

Le SNUipp-FSU a lancé une mobilisation nationale sur toute la période des opérations de carte scolaire. Un préavis national de grève a été déposé pour la période du 5 février au 15 avril 2018 sur les motifs suivants :

- Pour une dotation à la hauteur des besoins,

- Pour une baisse significative des effectifs par classe,

- Pour le maintien et la généralisation du dispositif « plus de maîtres »,

- Pour une dotation spécifique pour le dédoublement des CP en REP et CE1 en REP+,

- Pour ouvrir les classes et les postes particuliers (remplaçants, Rased…) nécessaires au bon fonctionnement du service public d’éducation pour la rentrée 2018,

- Pour le retour d’une formation continue pour tous les enseignants,

- Pour un accompagnement des élèves en situation de handicap par des personnels formés et qualifiés,

- Pour le maintien des personnels sur les missions d’aide administrative à la direction et au fonctionnement de l’école et des garanties de réemploi pour les contractuels en contrat aidé.

L’axe de mobilisation principal en cette période est la carte scolaire posant la question des moyens pour l’école. En favorisant une forte réduction des effectifs uniquement en CP et CE1 dans l’éducation prioritaire, et ce, sans en donner les moyens suffisants, le ministre va dégrader les conditions d’enseignement et d’apprentissage partout ailleurs. Le SNUipp-FSU s’oppose fermement à cette politique.

Dans ce cadre, nous avons décidé d’organiser une mobilisation nationale sur toute la période des opérations de carte scolaire dans les départements, de déposer un préavis national de grève décliné par des alertes sociales dans les départements pour permettre les mobilisations (grève, manifestations, rassemblement…).

Le 1er février une interfédérale (dont la FSU avec notamment le SNESup et le SNES) lance un appel à se mobiliser dans les universités et les lycées pour dénoncer l’instauration de la sélection par le plan étudiant et la plateforme Parcoursup.

Le SNES-FSU a estimé que la gravité des attaques touchant le second degré (rapport Mathiot sur le lycée, désastreuses dotations pour la rentrée 2018…) rendait nécessaire un appel à la grève le 6 février.

Pour mettre de la cohérence et du lien entre ces diverses mobilisations, un temps fort national FSU est prévu le 7 février, pour mettre en permettra d’exiger des moyens pour l’école, de la maternelle à l’université, tout en dénonçant la politique du ministère (accès au supérieur, réforme du bac, conseil scientifique…).

CTSD du mardi 23 janvier / Carte scolaire 1er degré - Rentrée 2018 : Mesures ET Compte-rendu

CDEN du jeudi 25 janvier 2018 - Carte scolaire 1er degré et Réseau des collèges

https://www.snuipp.fr/actualites/posts/pasplusde25-eleves-par-classe

Par ailleurs, en intersyndicale de la Fonction publique, la FSU défend toujours et encore une grève en mars de tous les fonctionnaires pour la reconnaissance salariale, contre le jour de carence et toutes les mesures qui réduisent le pouvoir d’achat, pour la promotion des services publics.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales