www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Carte scolaire / C.T.S.D 

CTSD du mardi 23 janvier Carte scolaire 1er degré - Rentrée 2018 : Mesures ET Compte-rendu

La FSU a voté contre ce projet (avec l’UNSA-Education, la CGT-Educ’action et la FNEC-FP-FO FO).

Seul le SGEN-CFDT s’est abstenu.

Avec le compte-rendu.
PDF - 58.5 ko
Déclaration prélable FSU CTSD 23 janvier 2018
PDF - 190.4 ko
Projet carte scolaire 23 janvier Mesures
PDF - 124.8 ko
Projet carte scolaire 23 janvier Dédoublements CP-CE1

Questions diverses FSU

Pour le premier degré :

- un point sur les RASED (composition, sectorisation,...), sur les ULIS (comptage des élèves, fonctionnement,...), les UPE2A, les postes de maîtres supplémentaires, les CP à 12, l’incidence de la carte scolaire (en Éducation Prioritaire et autres) sur les décharges directeurs et PAP, la balance ouvertures/fermetures,

- un point sur la gestion du remplacement,

- un point sur les règles applicables aux sorties scolaires,

- un point sur la mise en place d’un protocole pour la prise en charge des élèves perturbateurs,

- un point (tableau) sur toutes les modifications d’horaires qui ont eu lieu en décembre 2017 dans les écoles,

- un point sur les moyens accordés pour les départs en formation spécialisée CAPPEI,

- un point sur l’inventaire exhaustif de la présence d’amiante dans les locaux des écoles ardennaises, les diagnostics de pollution (hydrocarbures, plomb,...) des établissements scolaires et les nécessaires dispositions de prévention, de suivi et de prise en charge des personnels,

- un point sur la nouvelle évaluation scolaire pour les orientations CDOEA.

Pour le second degré :

Un CTSD présentant la carte scolaire du second degré aura-t-il lieu dans le département ? Si oui, quand ?

- un point sur le projet académique et la consultation des personnels, 

- un point sur la question de l’évolution du réseau des collèges ardennais et la mise en œuvre du « Plan Collèges 2018 » : avons-nous l’assurance qu’aucune décision ne sera prise pour la rentrée 2018 ?

Compte-rendu

Le DASEN a introduit brièvement la carte scolaire sur les grands indicateurs habituels. Nous avons demandé la parole pour critiquer l’absence d’explications quant à la politique développée : dédoublements inégaux, RASED, écoles affichées "rurales"..., quant à l’absence de GT, quant aux différences de présentations entre les documents envoyés et ceux fournis en diaporama. Nous avons demandé une suspension de séance afin de coordonner notre préparation avec les docs. Accordée -10 min. Le DASEN a dit suivre la politique du MEN et a critiqué notre dépôt de préavis de grève. Nous avons demandé des éclaircissements sur chaque mesure (ou presque) et avons apporté notre éclairage. Le DASEN et l’IEN-A ont répondu aux questions sur les effectifs et les organisations, quand ils le pouvaient. Aux questions diverses, le DASEN n’a pas admis les demandes d’explication sur la gestion du remplacement et sur les sorties scolaires et a clos la séance brutalement. RAS sur le remplacement (malgré la persistance d’astreintes en dehors de tout cadre légal) et les sorties scolaires (le DASEN n’évoquant que la lenteur du circuit des demandes qui passent par le Préfet, les DSDEN des autres départements ...). A part ça : aucune difficulté. Circulez, il n’y a rien à voir !

Seule a été abordée la question des UPE2A (une plateforme académique est mise en place. Suite à la proposition de l’enseignant UPE2A , le directeur, après avis du conseil des maîtres, fait remonter la proposition d’affectation dans la classe d’âge ou à n-1/n-2). L’IEN valide ensuite (dans 99% des cas selon l’IEN-A). Pas de changement pour les lieux d’implantations des UPE2A. La FSU pointe qu’il est difficile de prendre en charge tous les élèves et l’administration reconnait que les collègues se retrouvent parfois isolés. Statu quo pour les Ulis école également mais le DASEN annonce la création d’une ULIS collège. L’IEN-A nous a promis un état des lieux des RASED. Le DASEN ne peut nous répondre sur les départs en CAPPEI.

Une baisse de 700 élèves à la rentrée 2018 était prévue pour les Ardennes par l’INSEE, chiffre contesté par le DASEN qui prévoit une baisse de 603. Au CTA du 18 janvier 2018, la reprise pour notre département est de 13 postes. Le P/E (ratio professeurs-élèves) augmenterait de 6,20 à 6,33 pour le premier degré, dans les Ardennes.

Modification d’horaires des écoles : suite au passage aux 4 jours sur Charleville, La FSU avait signalé des souhaits conjoints de certaines équipes et parents. La mairie de Charleville a accepté toutes les demandes

Le DASEN a appliqué les consignes ministérielles concernant le dédoublement des CP et CE1 en REP et REP+ (CE1 en REP dans la mesure du possible). Alors même que notre académie s’est vue attribuée 20 postes pour le premier degré, la reprise se monte à 13 emplois dans notre département. Monsieur le Directeur n’a pas répondu à notre demande d’échanges préalables autour de la préparation de la carte scolaire et celle-ci, d’une rare ampleur - 18,5 suppressions de PDM, 27 retraits devant classe, 7 autres suppressions, 8 fermetures de classes conditionnelles, 3 fermetures d’école... - nous a été présentée en prenant bien soin de ne pas afficher les conséquences des dédoublements sur les effectifs des autres niveaux. Il y a une urgente nécessité d’entendre les revendications des personnels de baisser les effectifs dans toutes les classes sans oublier les autres moyens indispensables comme les plus de maîtres que de classes, les RASED, les remplaçants,…

Les dédoublements décidés en fin d’année scolaire 2017 ont enfin été officialisés. Pour le dédoublement prévu en éducation prioritaire, des postes de plus de maîtres que de classes, de RASED, de remplaçants et de classes ordinaires sont ainsi supprimés, les autres niveaux surchargés, des créations nécessaires obérées. Le risque est grand de mettre en concurrence les écoles. La FSU s’oppose fermement à cette politique. De surcroît, les équipes enseignantes qui scolarisent des élèves à besoins éducatifs particuliers ou perturbateurs ne peuvent rester seules et livrées à elles-mêmes. Cette scolarisation ne peut se faire sans les moyens nécessaires (baisse générale des effectifs, RASED et notamment aide G à dominante relationnelle pour les élèves hautement perturbateurs, formation initiale et continue, accompagnement des élèves en situation de handicap par des personnels formés et qualifiés, enseignants spécialisés itinérants, prise en compte des élèves en ULIS dans les effectifs des écoles,…).

Le poste de chargé de mission ASH serait transformé en poste de conseiller pédagogique ASH. Le poste de CPD EPS 1er degré est supprimé, le poste conjugue les missions premier et second degré. En regard des effectifs, le poste de PEMF de Rethel Mermoz est transféré à Sault les Rethel.. Les postes G (Fumay Charnois et Sedan Blanpain) qui n’étaient pas pourvus depuis un certain temps sont repris (plus de départ en formation G depuis des années). Deux postes de Brigade sont repris dans les circonscriptions de Revin et de Vouziers). Une implantation conditionnelle d’un poste de Référent Handicap.

Décharges de direction et PAP : Le Dasen a prévu de continuer d’abonder les 1/3 de décharge en 1/2 décharge, ainsi que quelques autres décharges, au cas par cas. Un certain de nombre de directeurs voient leur décharge augmenter (comptabilisation des CP et CE1 dédoublés).

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales