www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

CP dédoublés en REP+ : grosse pression ! De multiples visites de collègues ont lieu ou vont se tenir : IENA, IEN, CPC, CPC REP, DEA ... Les collègues vont voir du beau monde défiler dans les classes pour observer leurs pratiques
Sur les REP+ de Sedan, un appel au "volontariat" est lancé pour une visite des collègues en charge d’un CP dédoublé. Mais Charleville semble être choisie comme "Laboratoire" pour l’affichage de la politique gouvernementale. "On nous met la pression." Tels sont les mots employés par la hiérarchie lors de la réunion "invitation" hors 108h où tous les collègues en charge d’un CP dédoublé présent-es ont bien compris que cette pression allait redescendre sur eux...

En marge de cette réunion , des propos de toute nature ont été tenus :

- "On viendra vous voir."

- Des visites "impromptues" pourront se tenir !

- Puis finalement, on vous prévient un peu à l’avance.

Des mises en garde sont proférées :

- "On ne veut pas voir ça : pas d’enseignement frontal !"

- "On n’enseigne pas devant 12 élèves comme devant 24."

Et pourquoi ne pas leur dire ce qui fonctionne ? S’il y avait des recettes miracles, il y a bien longtemps qu’elles seraient appliquées.

- Les élèves doivent être autonomes,

- Un CP dédoublé ne doit pas se dérouler comme un CP classique.

Pourtant, même en petits effectifs, les élèves en difficulté sont toujours là.

Résultat : quelques collègues-cobayes bien stressé-e-s

- Il faut mettre en place des groupes de besoin à faire tourner : soit ? Mais sur quel temps de concertation ? Réponse de l’IEN : « Vous avez les crédits temps ! ». Ben voyons : il s’agit de temps personnel !

- Des collègues sont incité-e-s à suivre les cohortes en CE1. Euh... si le (la) directeur-rice le propose après avis du Conseil des Maîtres dans le cadre du décret de 89 (puis de la circulaire de 2014).

- Aucun temps partiel ni IMF sur CP dédoublé.

Là encore : selon quels textes ?

- Et la formation dans tout ça ? Elle se tient dans le cadre des 18 demi-journées en REP+... C’est un peu maigre : la France étant l’un des pays de l’OCDE au plus faible temps de formation... En outre, ces temps ne coïncident pas toujours ; on trouve même quelques collègues dans un autre groupe isolé-e-s de leur école : pas simple de travailler en équipe dans de telles conditions.

Alors que le gouvernement annonce à grands renfort de communication 100% de réussite à la fin du CP, (à l’encontre de la notion de cycle 2), certains pilotes des REP+ vont plus loin en attendant des "Lecteurs pour Noël" ! C’est sans compter sur les élèves à profils particuliers de certains CP à 12 : (allophones...) Dans certaines classes les collègues annoncent qu’un quart ne devraient pas lire pas à la fin de l’année...

- Et les directeurs ? Ils sont fortement sollicités avec de grosses enquêtes pour afficher en juin le 100% de réussite !

De nouvelles évaluations nationales sont évoquées pour ... mi CP. La date de mars est évoquée . Mais pas sûr. Bref, des bugs entre l’administration centrale et locale au niveau des consignes ...

Enfin le SNUipp-FSU rappelle que, sur 12 postes : 5 réaffectations de PDMQDC ont eu lieu mais que 7 ne figurent pas dans la balance ! Le chiffrage établi pour la rentrée de 48 postes pour CP REP et CE1 REP+ annonce une carte scolaire saignante ! D’ailleurs, certains IEN affirment qu’ils ne sont pas sûrs pour les CE1 REP à la rentrée tandis que le DASEN évoque aussi les zones rurales... La suite au prochain numéro ?

Bref ! Et si on levait le pied vis à vis des collègues concerné-e-s ? Et si le gouvernement se donnait les moyens de cette mesure en créant, pour notre département, la cinquantaine de postes nécessaires ?

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales