www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Après le 10 octobre/ FP & Interpro Mardi, les agent-es de la Fonction publique se sont fortement mobilisé-es, avec près de 400 000 manifestant-es sur l’ensemble du territoire et un nombre important de grévistes dans les trois versants de la Fonction publique, exprimant mécontentement et forte inquiétude. Le 19 octobre, la CGT appelle à une nouvelle journée de mobilisation contre les ordonnances « loi travail ». Le SNUipp-FSU invite à participer aux manifestations.
A l’occasion du rendez-vous salarial du 16 octobre, le gouvernement doit entendre les revendications portées dans l’unité contre les suppressions d’emploi, la baisse du pouvoir d’achat et le jour de carence. Les fédérations de la Fonction publique se retrouveront le 24 octobre pour analyser les réponses gouvernementales et définir ensemble les suites à donner.

Sur le terrain interprofessionnel, l’ensemble des organisations syndicales ainsi que les organisations de jeunesse se sont retrouvées le 9 octobre pour faire ensemble une analyse du contexte social, envisager les discussions à venir sur les nouveaux chantiers ouverts par le gouvernement (assurance chômage, formation professionnelle, apprentissage, retraites) et les mobilisations possibles.

Si le sentiment de dégradation de la situation sociale et du creusement des inégalités est partagé, aucune décision n’a pu être prise dans l’immédiat. Une nouvelle rencontre aura lieu le 24 octobre (après le lancement des consultations sur les dossiers de l’apprentissage et de la formation professionnelle), pour discuter des initiatives communes possibles tant en termes d’intervention sur les différents dossiers qu’en termes de mobilisation.

Lors de cette première intersyndicale, la FSU a porté sa volonté de construire une mobilisation unitaire, la plus large possible, public/privé qui tout en tenant compte des mobilisations passées devra s’ouvrir à un champ revendicatif plus large. Elle l’exprimera à nouveau lors de la réunion du 24 octobre.

Le 19 octobre, la CGT appelle à une nouvelle journée de mobilisation contre les ordonnances « loi travail ». Le SNUipp-FSU avec la fédération, ses syndicats et les sections départementales invite à participer aux manifestations qui auront lieu, avec un dépôt de préavis de grève, afin de poursuivre notre engagement pour maintenir un code du travail protecteur.

DROIT DE GRÈVE

Tous les personnels exerçant dans les écoles, titulaires, non titulaires, vacataires, en formation, en stage ont le droit de faire grève. Le droit de grève des enseignants du 1er degré est encadré.

LA DÉCLARATION INDIVIDUELLE D’INTENTION DE GRÈVE

Tout enseignant devant élèves doit déclarer son intention de prendre part à une grève au moins quarante-huit heures au préalable (comprenant au moins un jour ouvré). Les enseignants n’exerçant pas devant élèves ou exerçant en SEGPA/ établissements/ULIS ne sont pas concernés.

La déclaration se fait par écrit, par lettre, télécopie ou mail envoyé via la messagerie électronique professionnelle. Si le nombre de déclarations dans une école est égal ou supérieur à 25%, un service minimum d’accueil des élèves (SMA) est mis en place par la mairie.

Pour le SNUipp-FSU, cette déclaration préalable est une atteinte au droit de grève des enseignants. La consigne nationale est de ne pas l’envoyer. Si des problèmes surviennent, contactez votre section départementale du SNUipp-FSU.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales