www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : AE-AVS-EVS-Précaires 

Contrats aidés : instructions aux préfets Dans l’Education nationale, la totalité des contrats est dédiée à l’accompagnement des élèves en situation de handicap et entraîne ainsi la suppression totale de l’aide administrative à la direction d’école.
Dans un courrier du 6 septembre, les ministres de la Cohésion des territoires, du Travail et de l’Education Nationale précisent leurs consignes aux préfets en matière de prescriptions des contrats aidés pour le second semestre 2017.

Un volume revu à la hausse

Confirmant la déclaration du premier ministre du 24 août, le volume global d’emplois aidés sera porté entre 310 000 et 320 000 emplois pour l’année 2017, soit 30 à 40 000 emplois supplémentaires par rapport à ceux prévus dans la loi de finances initiale.

Ce chiffre reste toutefois bien en-deçà des 479 000 contrats aidés de 2016 (chiffre Cour des Comptes).

Des secteurs priorisés

Les emplois aidés dans le secteur marchand (CUI-CIE) ne sont plus autorisés. Les moyens sont concentrés sur le secteur non marchand avec une priorité sur quatre secteurs : l’Education nationale, l’Outre-mer, les secteurs d’urgence en matière sanitaire et sociale, les communes rurales.

Dans l’Education nationale, la totalité des contrats est dédiée à l’accompagnement des élèves en situation de handicap et entraîne ainsi la suppression totale de l’aide administrative à la direction d’école.

D’autres leviers ?

L’enveloppe limitée de contrats aidés va contraindre les préfets à donner des consignes drastiques en termes d’utilisation des moyens et à actionner d’autres leviers pour faire face aux besoins et à la continuité des missions. Cela pourrait être par exemple par le biais du recours massif au dispositif du service civique.

Merci de nous tenir informés de l’évolution de la situation dans votre école.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales