www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : AE-AVS-EVS-Précaires 

Suppression des contrats aidés : le plan d’action du SNUipp-FSU Courrier au Ministre - Bandeau - Brochure - Motion - Action

Merci de bien vouloir nous faire remonter la situation des emplois aidés de votre école (missions : aide administrative et/ou AVS, fin de contrat, renouvellement) en nous adressant un petit mail à snu08@snuipp.fr.

L’annonce par le gouvernement de la suppression brutale des emplois aidés a entraîné une large onde de choc dans les secteurs dont une partie de l’activité est assurée par des personnels embauchés en CUI-CAE.

Le gouvernement a supprimé à cette rentrée 23 000 contrats aidés dans les écoles. Cela désorganise fortement les écoles et a des incidences directes sur l’aide administrative avec des baisses drastiques dans les départements. Cela va entraîner à court terme la disparition de l’aide administrative, mais aussi l’aide au fonctionnement (BCD, informatique, ateliers…). Cela ne sera pas non plus sans conséquence sur la scolarisation des enfants en situation de handicap. Et déjà des élèves se retrouvent ici sans auxiliaire de vie malgré les préconisations et là avec un accompagnement mutualisé ne correspondant plus à la notification MDPH.

Nous interrogeons la DSDEN pour avoir communication d’un état des lieux précis dans les Ardennes.

Merci de bien vouloir nous faire remonter la situation des emplois aidés de votre école (missions : aide administrative et/ou AVS, fin de contrat, renouvellement) en nous adressant un petit mail à snu08@snuipp.fr.

Le bureau du SNUipp-FSU 08

Le gouvernement a supprimé à cette rentrée 23 000 contrats aidés dans les écoles. Cela désorganise fortement les écoles et a des incidences directes sur l’aide administrative avec des baisses drastiques dans les départements. Cela va entraîner à court terme la disparition de l’aide administrative mais aussi l’aide au fonctionnement (BCD, informatique, ateliers…).

La disparition des contrats aidés sans solution de remplacement va entraîner une dégradation des conditions de travail des directeurs et une désorganisation des écoles sans apporter de solution pérenne pour les écoles et en renvoyant les personnels concernés au chômage.

Pour autant, le SNUipp-FSU a toujours dénoncé l’utilisation des « contrats aidés » qui contribuent à la précarisation des personnels et ne garantissent pas la continuité de ces missions essentielles pour l’école. Il a toujours exigé une formation et une qualification de ces personnels et l’instauration de vrais métiers pour aider les directeurs et directrices dans des tâches de plus en plus chronophages. Depuis le début de l’été, le SNUipp-FSU s’est emparé de cette question (communiqués de presse, présence dans les médias…). Il a été à l’initiative d’une lettre commune au ministre de l’éducation signée par le Se-Unsa, le Snudi-Fo, le Sgen Cfdt, et la Cgt Educ’action.

Il va proposer dans les prochains jours une carte postale unitaire (organisations syndicales, à la FCPE et aux associations de parents d’élèves en situation de handicap) adressée au premier Ministre qui traite de la question des moyens humains nécessaires aux missions essentielles de l’école (aide administrative et auxiliaire de vie) et également de la question des personnels en contrats aidés.

Le SNUipp-FSU invite chaque directeur et directrice à utiliser le bandeau pour servir de réponse type aux demandes de l’administration (tableaux -notamment celui des APC- enquêtes…) et à en faire le message de leur répondeur. La suppression de l’aide administrative pourra également être mise à l’ordre du jour des conseils d’école car elle entraîne une désorganisation du fonctionnement de l’école. 

- Bandeau :

“ Notre priorité : les élèves, l’équipe, l’école SANS AIDE ADMINISTRATIVE, rappelez plus tard !”

PNG - 411.1 ko

Ce bandeau est à utiliser comme une réponse type aux demandes de l’administration (tableaux – notamment celui des APC- enquêtes, …), comme message sur le répondeur de l’école...

- Courrier unitaire au ministre de l’éducation

 :

Le SNUipp-FSU est à l’initiative d’un courrier unitaire, signé par le Se-Unsa, Snudi-Fo, Sgen-Cfdt et Cgt Éduc’action, qui est en pièce jointe.

PDF - 301.4 ko
07_09_2017 Courrier unitaire MEN Emplois aidés

- Pétition de type carte postale (bientôt disponible) :

Le SNUipp-FSU propose une carte postale adressée au premier Ministre qui traite de la question des moyens humains nécessaires aux missions essentielles de l’école (aide administrative et auxiliaire de vie) et également de la question des personnels en contrats aidés.

Cette carte postale proposée par le SNUipp-FSU aux autres organisations syndicales, à la FCPE et aux associations de parents d’élèves en situation de handicap.

- Mois de mobilisation :

Le SNUipp-FSU lance un mois de mobilisations, avec notamment des possibilités d’actions les plus larges en prenant les contacts nécessaires avec nos partenaires habituels (organisations syndicales, associations de parents d’élèves) mais aussi les secteurs qui sont également touchés (SNUTER-FSU, associations des maires…) : rassemblements, conférence de presse, audiences à la préfecture, interventions dans les CTA.

Un rassemblement devant le rectorat à Reims a été organisé le mercredi 13 septembre à 14 heures. A cette occasion, une délégation a été reçue par la rectrice.

Lire le compte-rendu.

Dans le même temps, la FSU décline un temps contre la précarité dans la Fonction publique avec une semaine d’initiatives du 2 au 6 octobre et un rendez-vous national les 7 et 8 novembre. Ces moments doivent être un temps fort au moment du budget pour obtenir du gouvernement d’autres choix pour mettre fin à la précarité et assurer à toutes et à tous des emplois stables et pérennes, permettant de vivre décemment.

- Motion conseil des maîtres

A cette rentrée, l’annonce brutale de 23 157 suppressions d’emplois aidés dans l’Education nationale a eu des répercussions immédiates dans les écoles, où les contractuels en CUI-CAE interviennent sur de nombreuses missions, indispensables au bon fonctionnement du service public d’éducation. Aide administrative à la direction et au fonctionnement de l’école, accompagnement des élèves en situation de handicap, aide aux activités… l’école ne pourrait se passer de ces misions aujourd’hui.

Ces personnes ont appris dans le courant de l’été que leur contrat ne serait pas renouvelé, et celles dont le contrat est encore en cours n’ont aucune garantie pour l’avenir car le gouvernement a annoncé la fin des emplois aidés pour 2018. Nous déplorons et dénonçons ce traitement fait aux personnels sur contrats aidés.

A l’école, la suppression d’un emploi a des conséquences désastreuses car des missions ne peuvent plus être assurées. Sans aide à la direction et au fonctionnement de l’école c’est une surcharge de travail pour notre collègue directrice/teur qui ne peut se consacrer pleinement aux élèves, à l’équipe, à l’école. Il n’y aura plus personne pour répondre aux appels téléphoniques en son absence, pour accueillir les familles à l’entrée de l’école ou pour aider aux tâches administratives. De même l’accompagnement d’élèves en situation de handicap n’a pas pu être assuré dès la rentrée faute de recrutement. C’est pourtant une mission indispensable pour permettre une scolarisation dans de meilleures conditions.

Nous demandons au ministère de l’Education nationale des moyens pour faire fonctionner notre école dans de bonnes conditions. Cela passe par le recrutement de personnels supplémentaires dans les équipes, au-delà des seul-es enseignant-es.

Cela passe par la sauvegarde des emplois et leur transformation en emplois statutaires, avec une formation et une qualification, sur des missions qui contribuent au bon fonctionnement du service public d’éducation.

Le conseil des maîtres de l’école de ……………..

Fait ……………………….

Merci de bien vouloir adresser une copie au SNUipp-FSU 08.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales