www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Carte scolaire / C.T.S.D 

SEGPA : Attention à la préparation de la rentrée 2017 Fléchage et identification des dotations, droit des élèves de recevoir tous les enseignements prévus, nombre d’élèves par division (16 maximum), fonctionnement des structures.
Lors des conseils pédagogiques, des commissions permanentes et des CA des établissements, il s’agit donc d’être très vigilant sur le fléchage et l’identification des dotations, le droit des élèves de recevoir tous les enseignements prévus, le nombre d’élèves par division (16 maximum), le fonctionnement des structures.

La dernière circulaire EGPA du 15 Octobre 2015 stipule très clairement que « … les enseignements adaptés bénéficient d’une dotation horaire, fléchée et identifiée au sein de la dotation globale du collège, affectée à la SEGPA. Elle doit permettre de disposer des moyens nécessaires pour couvrir tous les besoins des élèves de SEGPA et d’assurer la continuité des enseignements…. ».

Il faut donc observer les dotations à partir de l’arrêté du 21-10-2015 paru au J.O. du 24-10-2015 et du 25-10-2015 qui indique les horaires minima pour une SEGPA. C’est-à-dire que les dotations en SEGPA doivent apparaître en fonction du nombre de divisions, et non en fonction du nombre d’élèves.

PDF - 117.3 ko
SEGPA Calcul de la Dotation Horaire Globale (DHG) 

Rappel / Réforme du collège : Quelles nouveautés pour les DHG ? Une dotation supplémentaire pour mettre en place les AP et EPI. Cette dotation devrait être de 3 heures par division (2,75 heures, l’an passé, non distribuées), soit 12 heures par SEGPA. A ajouter aux dotations de la grille ci-dessus. L’année dernière, ces heures n’ont pas été distribuées. Nous interrogeons de nouveau la DSDEN au CTSD du 25 janvier.

Le SNUipp-FSU rappelle, comme l’indique la circulaire, que la SEGPA est une structure à quatre divisions.

Des méthodes d’organisation et de calcul remettent en cause cette circulaire : fermeture de divisions, fermeture des classes de 6ème, classes à double niveaux, ou suppression de groupes d’ateliers.

C’est le cas dans notre département.

Le SNUipp-FSU s’oppose à la mise en place des expérimentations de 6ème inclusives.

Certains établissements sont tentés de fondre les classes de 6ème afin de mettre en inclusion totale ou partielle les élèves de SEGPA en milieu ordinaire. (Attention aux justifications des "mises en barrettes" des horaires des classe de 6ème.) Cette modalité ne repose sur aucune justification, puisque la circulaire de 2015, réaffirme une structure à 4 divisions minimum, et que l’orientation des élèves en 6ème existe encore, sous la forme d’une pré-orientation en 6ème, confirmée ou non à la fin du cycle 3.

Les premières expérimentations montrent une réelle dégradation des conditions de travail des personnels (poids des coordinations, emploi du temps...) et une difficulté supplémentaire pour la qualité de la prise en charge des élèves en grande difficulté scolaire (interventions spécialisées réduites), qui sortent déjà d’une période d’échec scolaire.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales