www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Loi Travail : un projet inacceptable, des mobilisations indispensables. En mars, ça repart. Dès le 9 ! Communiqué SNUipp-FSU

Le gouvernement a annoncé hier le report de la présentation du projet de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs ».

Ce report fait suite notamment à une mobilisation « citoyenne » historique sur internet et à la prise de position de la plupart des organisations syndicales qui dans un communiqué commun ont dénoncé l’absence de concertation et les risques pour les salariés et les jeunes qui aspirent à accéder à l’emploi.

Pour le SNUipp-FSU, ce projet (*) est un pas supplémentaire dans la réduction des droits et des garanties offertes aux salariés et aux jeunes. Nombre d’éléments contenus dans ce texte sont inacceptables, comme le plafonnement du barème des indemnités prud’homales, la facilitation des licenciements économiques, l’inversion de la hiérarchie des normes, l’augmentation du temps de travail des apprentis mineurs ou encore nombre de dispositions relatives à la formation professionnelle...

Ce projet de loi dans sa globalité comme dans sa philosophie n’est pas acceptable. Il devra être réellement rediscuté avec les organisations syndicales sur d’autres bases avec l’objectif de conquérir des droits nouveaux pour les salariés, les jeunes et les chômeurs pour notamment faire face à la situation économique et sociale et au chômage de masse.

Dans ce contexte, le SNUipp, avec la FSU, est partie prenante des mobilisations qui se construisent dès à présent. Il soutient l’appel aux manifestations et aux rassemblements des organisations de jeunesse le 9 mars et appelle les personnels du premier degré à y participer.

Afin de couvrir les collègues, qui participeront aux mobilisations organisées par les organisations de jeunesse le 9 mars, la FSU dépose un préavis de grève.

(*) Voir la note FSU sur le projet de loi en pj.

Des dizaines de rassemblements sont prévus partout en France, mercredi 9 mars, pour protester contre le projet de loi réformant le Code du travail. Plusieurs organisations de jeunesse, dont le premier syndicat étudiant, l’Unef, appellent à une vaste journée d’action en France, mercredi 9 mars, pour réclamer le retrait du projet de loi Travail, qui sera aussi au cœur de la mobilisation de plusieurs syndicats de salariés.

Une manifestation est prévue place de la République à Paris, à partir de 14 heures, à l’appel des organisations de jeunesse : Unef, Solidaires Etudiant-e-s, UNL, SGL, FIDL, DIDF-Jeunes, Génération précaire, OLF, AL, Ensemble jeunes, Mouvement des jeunes communistes de France, Jeunes écologistes, JOC, Jeunes socialistes, MRJC, ND-Campus, NPA jeunes, PG, UEC, CGT Jeunes), avec le soutien, d’organisations syndicales. Des dizaines de rassemblements auront aussi lieu en régions.

Rassemblement devant la préfecture à 15 h 00, le mercredi 9 mars à l’appel des organisations syndicales.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales