www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Carte scolaire / C.T.S.D 

Documents joints


  • 14_10_14 lettre au men carte éducation prioritaire
    PDF - 130.7 ko
    Télécharger

  • Proposition de carte EP - Rectorat
    PDF - 51.4 ko
    Télécharger

  • 27_11_2014 courrier réponse men éducation prioritaire
    PDF - 1.7 Mo
    Télécharger

  • tract EP
    PDF - 173.9 ko
    Télécharger

Éducation prioritaire : Faire prendre en compte les écoles ! Éducation prioritaire : la ministre répond à notre demande d’organiser un CTM.

Les discussions dans les départements et académies concernant la nouvelle carte doivent permettre de s’assurer qu’aucune situation relevant de l’éducation prioritaire ne sera oubliée.

Communiquez-nous les éléments sur la situation de votre école !

PDF - 173.9 ko
tract EP

CTA - 20 novembre :

Le classement des collèges sera certainement arrêté début décembre, officiellement par la ministre en janvier.

Comme les élus FSU l’ont fait remarqué, le gain de 2 réseaux représente les difficultés sociales importantes de notre académie et démontre, s’il en était besoin, que notre « sur-dotation » est tout à fait relative.

Les élus ont insisté sur le « maintenant pour les écoles » : quel calendrier et quels critères ?

Le recteur a semblé ne pas trop connaître la situation des écoles puisqu’il a fallu précisé que les critères des collèges n’étaient pas applicables : PCS (ce n’est pas dans base élèves) ; boursiers...

Le seul potentiel c’est le % d’élèves de ZUS et encore faut-il que la taille de la commune soit compatible.

Les 4 IA et le recteur doivent donc réfléchir aux critères potentiels disponibles (voir INSEE...) et des GT doivent être réunis dans chaque département pour discuter de cette question.

Un CTSD spécial est convoqué jeudi 11 décembre 2014 à la demande des élus FSU.

Il nous faudra aborder la situation des écoles défavorisées rattachées à un collège non labellisé REP.

Nous avons besoin d’informations précises pour pouvoir porter la nécessité d’une rallonge budgétaire au niveau national en précisant la liste des écoles qui devraient en relever.

Vous trouverez en pièce jointe le courrier adressé à la ministre et la réponse à cette interpellation qui met le doigt sur la nécessité de prendre en compte la situation des écoles et la proposition de carte EP.

PDF - 130.7 ko
14_10_14 lettre au men carte éducation prioritaire
PDF - 51.4 ko
Proposition de carte EP - Rectorat

Communiqué de presse

Éducation prioritaire : la ministre répond à notre demande d’organiser un CTM. A suivre …   Le ministère vient de répondre au courrier du SNUipp-FSU, du 21 novembre, l’alertant sur le sort des écoles primaires dans la nouvelle carte de l’éducation prioritaire. Favorable à notre demande, la rue de Grenelle va convoquer un Comité Technique Ministériel (CTM) mi-décembre après la phase des discussions locales qui se tiennent actuellement dans les départements et les académies. Pour le SNUipp-FSU, l’objectif de ce CTM sera de s’assurer qu’aucune situation relevant de l’éducation prioritaire ne sera oubliée.

Dans son courrier (1), le ministère s’engage également à ce que les écoles isolées (car non rattachées à un collège REP) disposent « de moyens relevant des territoires de l’éducation prioritaire » sans préciser qu’elles bénéficieront du nouveau label REP.

Ces engagements constituent un premier pas, mais il faut maintenant aller plus loin. Le CTM, obtenu par le SNUipp-FSU, doit aboutir à classer en REP les écoles et les collèges oubliés alors qu’ils relèvent des critères de l’éducation prioritaire. Pour cela, une dotation supplémentaire est indispensable.

Le problème de fond est que le ministère a choisi de maintenir le même nombre de réseaux (écoles et collèges) en éducation prioritaire alors que les difficultés sociales se sont accentuées avec la crise.

L’enveloppe, limitée à 1 082 réseaux et basée uniquement sur la logique administrative du collège, ne permet pas de prendre en compte toutes les difficultés sociales et scolaires avérées. Enseignants et parents se mobilisent actuellement, avec le soutien du SNUipp-FSU, pour conserver ou obtenir les moyens alloués par le classement en REP.

Après Paris, Bordeaux, Toulouse, Nancy entre autres, des réseaux dans les Hauts-de-Seine, le Pas-de-Calais, la Loire-Atlantique sont en grève aujourd’hui et reçoivent le soutien des parents. Les familles, qui vivent dans des conditions difficiles, attendent de l’éducation nationale des efforts supplémentaires pour la réussite de leurs enfants. Le non-classement en éducation prioritaire serait vécu comme un abandon, alors que notre école est marquée par une forte corrélation entre échec scolaire et origine sociale défavorisée.

 Il s’agit de justice sociale : donner plus à ceux qui ont moins et aider notre école à réduire ses insupportables inégalités. Le ministère doit l’entendre.   Paris, le 27 novembre 2014

PDF - 1.7 Mo
27_11_2014 courrier réponse men éducation prioritaire
 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales