www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Actualités 

Demi-journée banalisée : c’est la chienlit ! C’est qui qui pilote ?!
Le recteur, le DASEN, l’IEN, le conseil général, le maire ?

Vive la bureaucratie !

Le 3... non... le 15... ou le 3 s’il est trop tard... non mais, le 15...

"Mesdames les Directrices, Messieurs les Directeurs,

Après consultation de Monsieur le Maire de ..., je vous confirme que la consultation (maternelle et socle) se déroulera pour toutes les écoles de ..., le 15 octobre 2014 matin.

Cordialement,

L’IEN" (reçu lundi 29 en début d’après-midi)

Voilà donc comment ça se passe dans certaines circos :

- Des municipalités ont informé directement les familles de la demi - journée banalisée du 3.

- Des écoles ont fait de même...

- Les directeurs sont sensés avoir reçu l’information de la circo vendredi sur le report au 15 avec la possibilité de maintenir le 3, le DASEN ayant affirmé en CTSD qu’il accordait cette souplesse là où la question des transports, soulevée par le Conseil Général, ne se pose pas.

- Mardi , sans préavis ni aucune explication : mot à distribuer à toutes les familles pour le 15 dans des écoles non concernées par les transports et même démarche de la part de municipalités qui informent les familles.

Y aurait-il eu demande expresse ?

- Le mercredi, c’est plus simple pour les municipalités car peu d’élèves à la cantine, pas de garderie... ?

- Demande du Recteur qui ne laisse plus de souplesse aux DASEN ?

Faire et défaire...

Et les équipes dans tout cela ? Seront-elles davantage écoutées lors de cette consultation que pour le choix de cette demi-journée ?

Ne s’agit-il pas d’une conséquence de la réforme des rythmes qui mettrait en évidence sa complexité ? Qui a finalement la main sur le temps scolaire ?

Lien : le SNUipp national demande de bonnes conditions d’organisation

 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales