www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Actualités 

Plus d’un enseignant sur deux en grève, le 14 novembre, dans les Ardennes ! La mobilisation va crescendo ! Et un boycott des parents très réussi le 13 novembre !
Le sujet des rythmes scolaires est complexe et nécessite qu’on prenne le temps de la concertation . Ce thème qui cristallise une partie des tensions actuelle ne doit pas occulter nos revendications pour de meilleurs conditions de travail.

La pétition à signer

Le 4 pages du SNUipp

Le sujet des rythmes scolaires est complexe et nécessite qu’on prenne le temps de la concertation . Ce thème qui cristallise une partie des tensions actuelle ne doit pas occulter nos revendications pour de meilleurs conditions de travail :

- Plus de Maîtres que de Classes pour déconnecter le temps élèves du temps enseignants ( 21 + 3h dédiées à la concertation, au travail en équipe) dans un premier temps,

- Revalorisation du point d’indice gelé par le gouvernement précédent et par l’actuel,

- Recréation de postes de RASED : le passage aux 4 jours a entraîné une baisse du temps élève mais pas du temps enseignant et a dégagé 2 heures pour l’APE (dont 10% de concertation) avec pour conséquence la substitution de cette APE aux RASED et les suppressions de postes RASED massives qui s’en sont suivies. Le SNUipp n’a pas signé le protocole de discussion qui a amené à cette situation et a dénoncé la semaine mise en place par M. Darcos et ses conséquences. Il réclame la restitution et la création de nouveaux postes de RASED pour une prise en charge large des difficultés sévères.

Dans le cadre de l’action et de la grève de février 2013, le SNUipp a consulté la profession. Une très large majorité de collègues a jugé ces autres sujets plus prioritaires que la question des rythmes (RASED, effectifs allégés, refonte des programmes, relance des ZEP...) et a soutenu notre demande de report de la réforme des rythmes à la rentrée 2014. Les retours ont été unanimes contre l’allongement de la pause méridienne au delà de 2 heures. Les actions des 31 janvier et 12 février ont été décisives sur ce sujet.

Le 14 novembre, nous avons accentué la pression afin obtenir l’abrogation puis la réécriture du décret Peillon pour améliorer nos conditions de travail ainsi que celles de nos élèves. Nous poursuivons donc la consultation des collègues pour proposer des organisations du temps scolaire autres que celles contraintes par ce décret.

Rythmes scolaires : le SNUipp08 donne la parole aux enseignants Enquête sur vos propositions d’organisation de la semaine et de l’année scolaire

Nous revendiquons :

- que les enseignants soient étroitement associés et puissent faire valoir leurs propositions d’aménagement du temps des élèves, sans être mis sous la pression d’un calendrier et de modalités impossibles à tenir, qui les soumettent à des décisions sur lesquelles ils n’ont aucune prise,

- que l’État assure l’égalité entre les élèves et entre les écoles. Des garanties financières étant nécessaires pour permettre qualité et gratuité des activités périscolaires pour l’ensemble des élèves,

- que des dérogations à la règle des 9 demi-journées soient possibles, les organisations de la semaine devant pouvoir s’adapter aux réalités locales,

- de dégager du temps pour les besoins professionnels des enseignants, notamment pour travailler en équipe en déconnectant le temps enseignant du temps élèves (21h+3 dans un premier temps),

- que le mercredi après-midi reste sanctuarisé : plus aucune réunion placée ce jour,

- d’entamer l’ouverture immédiate de discussions pour la réécriture du décret cadrant cette réforme.

JPEG - 60.3 ko
 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales