www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Rythmes scolaires : Tout remettre sur la table ! Rythmes scolaires - SUPPL à Fenêtres sur Cours 385 août 2013

Rythmes scolaires : maintenant c’est avec nous ! Un supplément à télécharger.

La priorité annoncée pour l’école primaire s’est trop focalisée sur la révision des rythmes scolaires, comme si celle-ci était la recette magique pour améliorer des résultats de l’école marqués par une corrélation inacceptable entre échec scolaire et origine sociale. Pour réussir, les élèves ont aussi et surtout besoin d’apprendre et de grandir dans de bonnes conditions matérielles et pédagogiques, avec des enseignants formés, écoutés et reconnus.

Rythmes : et chez vous c’est comment ?

Que votre école soit ou non concernée par la mise en place des nouveaux rythmes à la rentrée prochaine, nous vous invitons à renseigner l’emploi du temps retenu pour la rentrée 2013 ou envisagé pour la rentrée 2014.

Les nouveaux rythmes scolaires se mettent en place dans un peu plus de 20% des écoles à la rentrée prochaine, les autres devant passer en 2014. Portant l’exigence d’une réforme réussie pour tous les élèves, le SNUipp-FSU souhaite connaître la réalité de ce qui se met en oeuvre concrètement aujourd’hui dans les écoles en matière d’organisation de ces nouveaux rythmes scolaires. Il entend mettre en lumière les exigences des personnels en matière de conditions de travail, d’activités périscolaires de qualité et gratuites, de financements pérennes...

http://rythmes.snuipp.fr/

Pourquoi cet espace ?

Les nouveaux rythmes scolaires se mettent en place dans un peu plus de 20% des écoles à la rentrée prochaine, les autres devant passer en 2014. Portant l’exigence d’une réforme réussie pour tous les élèves, le SNUipp-FSU souhaite connaître la réalité de ce qui se met en oeuvre concrètement aujourd’hui dans les écoles en matière d’organisation de ces nouveaux rythmes scolaires. Il entend mettre en lumière les exigences des personnels en matière de conditions de travail, d’activités périscolaires de qualité et gratuites, de financements pérennes... C’est le but de notre espace de mutualisation.

Que votre école soit ou non concernée par la mise en place des nouveaux rythmes à la rentrée prochaine, nous vous invitons à renseigner l’emploi du temps retenu pour la rentrée 2013 ou envisagé pour la rentrée 2014, à préciser la forme et la nature des activités complémentaires et périscolaires et à nous faire part de vos commentaires. Vous pouvez en retour prendre connaissance des modalités mises en œuvres dans les autres écoles, partout en France.

Toutes ces informations sont précieuses. Elles permettront au SNUipp-FSU de continuer à porter la parole des enseignants sur ce dossier et de poursuivre nos interventions afin que l’avis des équipes d’écoles soit véritablement pris en compte.

Le SNUipp-FSU

PDF - 667.1 ko
Rythmes 4 pages Rentrée

Tout remettre sur la table !

La mise en place de cette réforme est un échec pour le ministère puisqu’à peine plus de 20% des écoles sont concernées à cette rentrée. Les raisons sont multiples :

- le décret est un carcan qui ne permet pas de déroger à la règle des neuf demi-journées de classe ; les maires ont la possibilité d’imposer un aménagement de la semaine scolaire y compris contre l’avis du conseil d’école ;

- le financement des activités périscolaires est insuffi sant et non pérenne, ce qui va aggraver les inégalités entre les écoles et les élèves.

Pour le SNUipp-FSU, il est nécessaire de tout remettre sur la table et de réécrire le décret. C’est ce qu’ont affirmé avec force les enseignants des écoles dans la grève du 12 février dernier. Il est hors de question que tout soit bouclé à marche forcée en moins de trois mois, en tenant à l’écart les équipes enseignantes sous le prétexte de la proximité des élections municipales.

Une nouvelle organisationde la semaine et de la journée (horaires de l’école, durée de la pause méridienne, utilisation des locaux…) ne peut être le fruit d’une décision unilatérale des communes et/ou du DASEN. Partout, notre avis doit être pris en compte.

Chronique d’une réforme très mal engagée

Le SNUipp-FSU, premier critique de la réforme Darcos en 2008 (suppression du samedi matin et introduction de l’aide personnalisée) a toujours estimé qu’il était nécessaire de revoir les temps de l’enfant. Retour sur nos exigences tant pour les élèves que pour les enseignants.

ENTRE SEPTEMBRE ET OCTOBRE 2012 plus de 24 000 enseignants donnent leur avis sur l’école, leur métier et les rythmes à travers le grand questionnaire du SNUipp-FSU. Très majoritairement, ils jugent que la réforme des rythmes n’est pas la grande priorité pour la réussite des élèves.

15 OCTOBRE Le SNUipp-FSU dénonce le premier scénario du ministre qui prévoit 25 H par semaine en classe entière. Le ministre doit revoir sa copie. 12 NOVEMBRE A l’initiative du SNUipp-FSU, un courrier intersyndical avec le SE-UNSA et le Sgen-CFDT demande au ministre la mise en place urgente d’une table ronde réunissant les représentants des collectivités locales, des parents et des enseignants.

13 NOVEMBRE En réponse au courrier, le ministre annonce l’abandon des scénarii avancés jusqu’ici. Tout restait donc à (re) faire.

15 NOVEMBRE Non aux inégalités. Le SNUipp-FSU alerte par courrier le premier ministre. Il lui adresse un descriptif de quelques situations concrètes que cette réforme, non fi nancée, générerait sur la vie quotidienne des élèves et des enseignants.

20 NOVEMBRE François Hollande annonce que la réforme des rythmes scolaires s’étalera sur deux ans. Pour le SNUipp-FSU, il faudra que les décisions des collectivités locales tiennent compte de l’avis des enseignants.

8 JANVIER 2013 En ne recueillant que 5 voix sur plus de 60 votants, le projet de décret relatif à l’aménagement du temps scolaire est désavoué par la communauté éducative au Conseil supérieur de l’éducation.

25 JANVIER Le SNUipp-FSU interpelle à nouveau le ministre : obligation, gratuité et fi nancement des activités périscolaires, consultation des conseils d’école, il faut clarifier !

12 FÉVRIER A l’appel du SNUipp-FSU, 60 % des enseignants des écoles sont en grève pour refuser la réforme actuelle et exiger une réforme des rythmes réussie pour tous les élèves, sur tout le territoire, et qui prenne en compte leur avis et celui des parents. Pour le SNUipp-FSU, « Sans accord des conseils d’école, c’est le report » !

17 FÉVRIER Pas sans les enseignants. Le SNUipp invite les conseils d’écoles à écrire aux maires et aux DASEN pour demander le report d’une modifi cation de l’organisation du temps scolaire à 2014, là où elle ne ferait pas l’accord de toutes les parties prenantes.

5 AVRIL Seulement 22,3% des élèves changent de rythme à la rentrée 2013. Le bilan national et par département présenté par le SNUipp-FSU est sans appel. Le report à 2014 est massif et la réforme doit être remise sur le métier.

23 AVRIL vincent Peillon installe le comité de suivi de la réforme des rythmes. Le SNUipp-FSU entend bien porter la parole enseignante.

JUIN Parole aux enseignants : le SNUipp- FSU lance son espace de mutualisation.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales