www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Infos carrière / C.A.P.D (C.A.P.N.) 

Permutations 2013 / Lettre au ministre /Tableaux "M" et "P" Pour changer de département, il faut à la fois avoir une possibilité de sortie du département actuel et une possibilité d’entrée dans un autre département.

Cette année encore, comme tous les ans, des collègues "recalés" aux permutations s’étonnent des distorsions entre le barème et les collègues qui obtiennent satisfaction pour leur demande.

Cela s’explique par une procédure complèxe où le barème n’entre pas seul en ligne de compte. Explications :

Pour changer de département, il faut à la fois avoir une possibilité de sortie du département actuel et une possibilité d’entrée dans un autre département.

En amont du traitement des permutations informatisées, il y a un ’’calibrage" fixé par les recteurs et les DASEN, compte tenu des besoins estimés en postes des départements (en fonction de la dotation budgétaire et des postes aux concours).

Ineat-Exeat : Procédure et modèle de courrier

Lettre au ministre sur les permutations nationales

Monsieur le Ministre,

A nouveau, cette année, les résultats aux mutations interdépartementales affichent un taux en baisse. Seulement, un peu plus de 2 enseignants sur 10 voient leur demande de mutation satisfaite alors qu’ils étaient près de 1 sur 2 en 2004. De même, seulement 39,25 % des enseignants pourront se rapprocher de leur famille, critère pourtant considéré comme une priorité.

A l’évidence, les règles et les calibrages départementaux ne permettent pas l’amélioration de la mobilité des enseignants du premier degré contrairement à l’engagement affiché depuis 2006. Cette situation prive nos collègues de toute possibilité de projet, de tout espoir de concilier projet de vie personnelle et vie professionnelle.

Monsieur le Ministre, nous vous demandons de mettre en place le groupe de travail comme vous y étiez engagé afin de remettre à plat les règles de mutation et d’améliorer la mobilité des enseignants. Par ailleurs, il est nécessaire d’améliorer de manière significative et concrète les possibilités de mutation d’ici la fin de l’année scolaire pour la rentrée 2013. Nous vous demandons solennellement de donner consigne aux recteurs et aux DA-SEN pour qu’ils facilitent dans chaque département les mutations des enseignants par ineat et exeat. Dans l’attente de votre réponse... Paris le 12 mars

Permutations 2013 / Tableaux "M" et "P"

Pour changer de département, il faut à la fois avoir une possibilité de sortie du département actuel et une possibilité d’entrée dans un autre département.

En amont du traitement des permutations informatisées, il y a un ’’calibrage" fixé par les recteurs et les DASEN, compte tenu des besoins estimés en postes des départements (en fonction de la dotation budgétaire et des postes aux concours).

Ce calibrage peut être positif ou négatif. Dans les permutations, il apparaît dans la phase ’’M’’, constituée de permutations non compensées (inégalité possible entre nombre d’entrants et nombre de sortants).

La phase "P" consiste ensuite en un échange poste à poste (donc neutre en terme budgétaire) pour améliorer les résultats des permutations.

Pour 2013, le résultat est de 1869 mutations ’’M’’ et de 1729 permutations ’’P ’’.

En principe, le solde "P" d’un département devrait être systématiquement à zéro, puisque équilibre poste à poste ; mais ce n’est en réalité pas le cas parce que le traitement informatisé prévoit la possibilité d’améliorer un voeu autre que le premier voeu obtenu en "M", à travers le traitement "P" : par exemple, un collègue peut ainsi avoir virtuellement obtenu son voeu 4 en phase "M", mais obtenir ensuite son voeu 1 en "P" à partir du département obtenu en "M".

Vous trouverez ci-après un tableau récapitulatif de cette donnée.

PDF - 314.1 ko
14_03_03 capn permutations tableau m et p
 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales