www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Actualités 

Priorité au primaire : avec les enseignants. Compte-Rendu Audience SNUipp à la DSDEN le 23 janvier
Le SNUipp des Ardennes, ayant appelé au rassemblement mercredi 23 janvier devant la DSDEN pour interpeller le ministère sur la prétendue refondation de l’école a été reçu par l’IEN - adjointe au DASEN.

La DSDEN n’a pas répondu à nos interpellations sur la mise en place de la réforme des rythmes dans le département ni sur la mise en application des circulaires sur les moins de trois et le "Plus de maîtres que de classes". Le sujet sera traité en CTSD (8 février, groupe de travail le 30 à 14h00 : communiquez-nous les besoins des écoles).

"Nous sommes fonctionnaires et nous appliquerons les textes quand ils auront été publiés " est la seule réponse qui nous a été apportée.

Ci-dessous le communiqué de presse national sur la journée du 23.

COMMUNIQUE DE PRESSE

Aujourd’hui, les enseignants des écoles se mobilisent pour l’Ecole. Manifestations, rassemblements, demandes d’audience aux DASEN, conférences de presse… Ce sont 83 rendez-vous qui sont organisés, souvent avec d’autres organisations, partout en France (1).

Ce mercredi 23 janvier, le SNUipp-FSU appelle les professeurs des écoles à se réunir et à interpeller le ministre de l’éducation nationale pour un vrai changement, dans tous les départements.

Carte scolaire, effectifs en maternelle, RASED, remplaçants, « plus de maitres que de classe », travail en équipe, conditions de travail, revalorisation salariale, réforme des rythmes réussie… La liste est longue pour que la refondation ne rate pas le coche de la « priorité au primaire » affichée dans la loi. Pour la réussite de tous.

Une loi n’a pas le pouvoir magique de changer l’école. Rien n’avancera concrètement sans les enseignants. Trop souvent, notre école a souffert de changements de cap incessants qui ont déstabilisé les enseignants et désorienté les parents. Aujourd’hui encore, le projet de réforme des rythmes scolaires insuffisamment préparé et dialogué sème l’inquiétude et le trouble alors que notre école a besoin de confiance et de sérénité. D’ailleurs il est temps de définir des priorités claires qui doivent se mettre en œuvre dans les écoles en s’appuyant sur les enseignants. C’est le sens du courrier adressé par le SNUipp-FSU au ministre demandant l’établissement d’un agenda de la priorité au primaire au plus vite ! (2)

Paris, le 23 janvier 2013

(1) La liste des initiatives : http://www.snuipp.fr/La-carte-de-France-des-initiatives

(2) La lettre au ministre en pièce jointe et sur le site du SNUipp : http://www.snuipp.fr/Le-SNUipp-FSU-demande-la-mise-en

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales