www.snuipp.fr

SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES


Vous êtes actuellement : Carte scolaire / C.T.S.D 

Premier degré : un bilan de rentrée sous embargo ! Le dernier Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) s’est tenu le 22 juin dernier et, concernant la carte scolaire, de nombreuses mesures conditionnelles subsistaient. Nous pensions logiquement que le DASEN convoquerait un CTSD de rentrée et malgré la demande expresse qui lui a été faite au nom de la FSU, il n’en a rien été.

Le dernier Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) s’est tenu le 22 juin dernier et, concernant la carte scolaire, de nombreuses mesures conditionnelles subsistaient. Nous pensions logiquement que le DASEN convoquerait un CTSD de rentrée et malgré la demande expresse qui lui a été faite au nom de la FSU, il n’en a rien été.

Les représentants des personnels étaient invités à un groupe de travail le 2 octobre dernier (plus d’un mois après la rentrée...) pour les informer des dernières mesures d’ajustement de rentrée. La FSU a fait le choix de ne pas y participer pour plusieurs raisons :

- un représentant par syndicat y était invité et la représentation syndicale issue du vote des personnels n’était pas respectée ;

- ces groupes de travail sont des réunions informelles qui ne donnent pas lieu à rédaction, signature ni approbation d’un procès-verbal et par les temps qui courent les paroles ont tôt fait de s’envoler ;

- le DASEN destinataire de nos courriers n’a pas eu la correction d’y répondre ;

- lors de la première audience accordée à la FSU, suite à sa prise de fonction dans les Ardennes, le DASEN avait assuré vouloir travailler toujours en concertation avec les organisations syndicales représentatives... Et c’est la même personne qui préfère communiquer à la presse locale le jour de la pré-rentrée le contenu de sa lettre de mission !

Dans le second degré les reprises se traduisent en terme de diminution des dotations horaires globales ; dans le premier degré elles touchent directement des postes qui ne sont pas forcément des postes devant classe : ziliens, brigadiers, enseignants en RASED, en établissements spécialisés, mis à disposition,... D’après nos calculs, la commande de reprise de trente-trois postes par le gouvernement Fillon a été honorée et largement dépassée. Nous espérions d’un CTSD de rentrée qu’il clarifie la balance entre fermetures et ouvertures, nous restons dans l’incertitude et glanons les informations auprès de nos collègues qui nous annoncent par exemple l’ouverture à la mi-septembre d’une classe à l’école Baudin à Charleville alors que cette mesure n’avait jamais été évoquée.

Pourquoi ne pas jouer la transparence en respectant le décret du 15 février 2011 qui prévoit que le CTSD « est compétent … pour les questions intéressant l’organisation et le fonctionnement des établissements scolaires des premier et second degrés dans le département ... » ?

Peut-être est-ce volontairement que le DASEN aurait rendu plus de vingt-neuf postes (= 33 – 4 résultant de la dotation supplémentaire de mille postes). Dans quel but ? La LOLF, vous l’avez oubliée ? Les économies réalisées sur les salaires peuvent être basculées sur un budget de fonctionnement tellement serré qu’il oblige les personnels de l’Inspection Académique à se partager les gommes en deux morceaux !

Nous communiquerons les mesures définitives de carte scolaire 2012 à l’issue du Comité Départemental de l’Éducation Nationale que ne manquera pas de réunir le Préfet des Ardennes conformément aux textes en vigueur.

SNUipp08

 

*Top
©Copyright 2006 - SECTION SNUIPP-FSU DES ARDENNES, tous droits réservés. Mentions légales