www.snuipp.fr

Section SNUipp-FSU des Ardennes


Vous êtes actuellement : Dossiers 

ECLAIR : une même indemnité pour tous

Motion

Le SNUipp-FSU relance sa campagne en faveur d’une même indemnité pour tous les enseignants des écoles qui exercent en ECLAIR. Une motion est proposée à la signature des conseils des maîtres qui dénonce l’attribution d’une part modulable attribuée « au mérite » pour cette indemnité.

PDF - 19.7 ko
motion du conseil des maîtres

Le SNUipp relance la motion « une même indemnité pour tous » proposée aux conseils des maîtres, et qui demande que la part modulable de l’indemnité ECLAIR soit équitablement répartie entre tous les enseignants exerçant dans ces dispositifs. Car de fait, le décret créant cette indemnité précise qu’une part en est fixe (1 156 Euro) mais qu’une autre, plafonnée à 2 400 Euro, est dite “modulable” et dépend de « l’investissement constaté » par les IEN. Versée avec les salaires d’août ou de septembre prochain, cette part modulable serait calculée en fonction de la participation des enseignants à des « activités, missions ou responsabilités particulières ». Le SNUipp estime que cette mesure rompt l’équité entre les collègues en introduisant un mode de rémunération au mérite qui risque de « diviser les personnels en les mettant en concurrence ». Par ailleurs, le montant global de l’enveloppe à répartir entre les enseignants concernés varie selon les départements. Une motion pour les conseils des maîtres

Dans le Doubs par exemple, si des critères précis d’attribution n’ont pas été définis, l’administration a déjà indiqué que l’enveloppe ne permettrait pas de distribuer cette indemnité équitablement et que les enseignants des Rased ne percevraient pas la part modulable. Dans l’académie de Montpellier, la part variable ne devrait, selon le rectorat, concerner qu’entre un tiers et la moitié des personnels. Pour le SNUipp, cette inégalité de traitement n’est pas acceptable. C’est pourquoi il propose aux conseils des maîtres de signer une motion à adresser à l’IA, indiquant notamment que non seulement l’indemnité « doit être la même pour tous » mais aussi qu’ elle « doit être revalorisée. » « Ensemble, nous nous engageons pour la réussite de nos élèves. Ensemble, nous voulons être reconnus. Nous demandons de pouvoir exercer notre métier en toute sérénité et professionnalisme avec du temps de concertation, du travail en équipe » conclut le document.

 

*Top
©Copyright 2006 - Section SNUipp-FSU des Ardennes, tous droits réservés. Mentions légales